Contre-Regards

par Michel SANTO

Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Le 9 Décembre, j’écrivais ceci sur ma page Facebook : « Dans ma petite ville de Narbonne, samedi dernier, des flammes devant l’entrée de la sous-préfecture – située elle-même face au commissariat de police. Plus tard, un péage et le bâtiment de la gendarmerie mobile dévastés. J’ai attendu durant toute cette semaine – et attend encore – la réaction indignée, individuelle ou collective, de nos élus municipaux, départementaux, sénateurs etc de gauche , de droite et d’ailleurs.

Donner aux citoyens le pouvoir d’évaluer la dépense publique de la Commune à l’État !

Comme dans toute crise sociale et politique de grande ampleur, les éléments d’une sortie positive, au sens d’un ajustement profitable à tous des rapports entre les citoyens et leurs représentants, s’expriment dans le mouvement dit des « Gilets Jaunes ». Au fond, c’est le rapport à  l’impôt, aux prélèvements obligatoires plus généralement, à leur affectation et finalement à leur mode de gestion que soulève une « classe moyenne » préssurée de toutes parts 

Domaine de Céleyran : un scandale politico-financier !

     

Fin scandaleuse de l’un des projets de parcs régionaux d’activités économiques voulu par Georges Frêche sur le domaine de Céleyran  (330 ha) situé sur le territoire de la commune de Salles d’Aude. Acheté en 2009 pour la modique somme de 8M€ , il n’a jamais vu le jour. Depuis, le château, classé, a été pillé et squatté ; les terrains déclassés – de zone constructibles l’ensemble est passé en terrains agricoles. Hier, dernier acte de cette pantalonnade politico-financière, la Commission Permanente de la Région a fini par vendre l’ensemble au groupe Gérard Bertrand au prix de 2,45 M (une valeur estimée par les Domaines). Une perte de plus de 5M€ en 10 ans (et en euros actualisés beaucoup plus). Silence ! Circulez, il n’y a rien à voir : pas de responsables, ni de coupables !

Lire aussi mon billet plus argumenté ici