Contre-Regards

par Michel SANTO

Le préfet de l’Aude débarquerait dans la Manche !

   
 

Cette brève, pour informer les lecteurs qui ont suivi, ici, le petit feuilleton des relations croquiniolesques du Préfet de l’Aude et de madame, avec messieurs Larrat, le maire de Carcassonne, et Dupont, son collaborateur « culture », que ce représentant de l’État et madame, prépareraient leurs valises pour rejoindre, le 13 mars, le département de la Manche, capitale Saint Lô.

Coup de gueule et désintox après cette annonce d’une prison à Narbonne, notamment !


Grosse colère, froide, à la lecture du Midi Libre (« Occitanie : le ministre de la Justice annonce cinq nouvelles prisons en région ») et de l’Indépendant (« Le Garde des Sceaux annonce la construction d’une maison d’arrêt à Narbonne ») de ce soir. Colère car cette conférence de presse de monsieur Urvoas, n’apporte rien de nouveau à celle qu’il avait déjà faite fin 2016, sur le même sujet. Colère enfin et  surtout, parce que rien n’indique, contrairement à ce que nous laissent croire ces deux articles d’une complaisance inouïe, la mise en oeuvre d’une programmation budgétaire et d’un calendrier favorable à la construction prochaine de prisons dans la région en général, et à Narbonne en particulier, notamment. 

Chronique d’une campagne ministérielle dans mon petit coin de France…

Madame Geoffroy, Secrétaire d’État à la politique de la Ville à l’Arche. Narbonne.


La migration des ministres et secrétaires d’État vers les circonscriptions électorales où nichent des députés de la même variété politique a commencé. Que pourraient-ils faire d’autre en cette saison préélectorale ?

Narbonne ! La culture, et le patrimoine, entre le marteau et l’enclume.


A quelques dizaines de mètres des archives municipales, dont on a appris qu’elles se trouvaient dans un état peu reluisant (la faute n’en revient bien sûr pas à leur directrice, dont tout le monde loue le professionnalisme, mais bel et bien à une succession de maires ainsi qu’à l’actuel adjoint concerné, tous aussi visionnaires en matière de culture qu’une armée d’enclumes)¹. A quelques dizaines de mètres donc, la Médiathèque du Grand Narbonne s’est vu attribuer le fonds patrimonial autrefois échu aux archives municipales.

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.