Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Salle multimodale : « Quand les architectes bâtisseurs s’inspirent de la Nature » !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : « Quand les architectes bâtisseurs s’inspirent de la Nature »

   
   
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Salle multimodale de Narbonne ! Premier match (et nul) devant le Tribunal Administratif !

     

Bien ! disons les choses simplement : le tribunal administratif de Montpellier considère qu’il n’y a pas lieu de suspendre la décision d’attribution du marché de la salle multimodale au motif que, selon la commune de Narbonne et la société Fayat, les travaux ne commenceront pas avant 8 mois et, qu’en conséquence, elle pourra être jugée sur le fond dans le courant du mois de mai, en 2018, par le même tribunal. De sorte que l’assurance est ainsi donnée aux parties contestant ce projet que tout travaux engagés par la société Fayat avant le jugement sur le fond du marché qui lui a été attribué seraient constitutifs d’un défaut d’information manifeste susceptible de sanction judiciaire. Ce qui, avec cette garantie apportée par le juge administratif, s’apparente, de fait, à une suspension de travaux avant jugement sur le fond. Aussi, les opposants (de tous horizons politiques) à ce projet, pourront aisément défendre l’idée que leur défaite formelle, paradoxalement, masque le principal considérant d’une ordonnance (13 novembre 2017) qui, en pratique, leur donne, pour l’heure, satisfaction sur le fond (la suspension des travaux). Mach nul !

Le Canal du Midi enfin classé par l’État, mais toujours menacé de déclassement par l’UNESCO…

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Si le canal du midi a été classé, heureusement, au titre de patrimoine mondial, par l’UNESCO, en 1996, ce n’est que depuis le 25 septembre 2017, malheureusement, qu’il figure désormais dans la liste des sites et des paysages protégés par l’État Français (décret du 27/09/2017 : ici)