Contre-Regards

par Michel SANTO

103 points en trois matches pour un RCNM au bord de l’abîme…

   

Longtemps, le RCNM fit la gloire de Narbonne. Jusqu’à briller au Parc des Princes ! Dans les profondeurs de la Pro2 aujourd’hui, il suscite l’opprobre. Et le désespoir autour de l’illustre « tonneau » des Halles.103 points en trois matches encaissés, comment les supporteurs « n’auraient-ils pas la honte ». La Ville aussi ! Et peut-être encore son président, monsieur Archilla, qui reprit avec ses amis « narbonnais » un RCNM au bord de la faillite avec pour ambition sa montée en Top 14, alors exposée. Un nuage d’illusions ! Que reste-t-il à présent de la grande histoire de ce club sinon une vague nostalgie cultivée par un public de plus en plus âgé ; une équipe et un club sans âme, sans boussole, et sans autre identité que celle de ne point tomber en Fédérale. Comme le dit Vincent Couture dans son billet du jour de l’Indépendant : « Rien n’est perdu (je veux bien le croire ! ), mais il faudra un déclic (lequel ?).Beaucoup de travail et de patience. Et un peu plus d’humilité (le commencement de la sagesse, en effet !). »

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Narbonne c’est petit ,alors peut-on rivaliser avec les grands ? Il faudrait peut-être se réveiller il est d’autres urgences à prendre en considération que de se préoccuper de la baballe. Nous avons beaucoup « trop »de chômeurs dans notre ville ,c’est de cela qu’il faut s’inquiéter ,mais aussi de la propreté, de la circulation, du stationnement, de la sécurité . Le rugby est une distraction parmi tant d’autre ,il faut payer pour avoir du beau spectacle. Nous n’avons pas les moyens ,alors restons humbles.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]