Contre-Regards

par Michel SANTO

2eme circo de l’Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

   

J’ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l’élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circonscription du département de l’Aude investis par leur parti ou mouvement. Leur profession de foi politique étant disponible en abondance et ailleurs, il m’a semblé utile – et amusant ! – de les soumettre à ce petit « jeu intellectuel ». Leur réponse – s’ils répondent ! – sera mise en ligne, dans l’ordre de leur réception. Pour celles ou ceux qui n’auraient pas reçu ce « questionnaire », il est bien entendu très facile de me le faire savoir – et de me le demander !…

Marie-Hélène Fabre, vous êtes candidate sur la deuxième circonscription de l’Aude, députée sortante, et vous représentez le Parti Socialiste. Mais dites moi donc :
Le PS en trois mots ?
Progrès-Conquête sociale et écologique-Solidarité
Pourquoi  briquer un siège à l’Assemblée ?
Pour représenter mes concitoyens, porter leurs préoccupations et leurs espoirs. Agir utilement pour ce territoire et pour la France en poursuivant le travail engagé  avec toujours une ambition de  justice. Et aider nos jeunes à prendre leurs places dans ce nouveau monde.
Quelles qualités requiert votre engagement ?
Capacité d’écoute ; confiance en l’avenir et dans les ressources de l’être humain. Humilité 
Votre modèle en politique ?
Olympe de Gouges 
Et dans la vie ?
Ma mère
Votre principal défaut ?
Le chocolat
Celui que nous ne supportez pas chez les autres ?
L’égotisme 
Votre principale qualité ?
L’endurance
Celle que vous recherchez chez les autres ?
L’authenticité
Votre violon d’Ingres ?
La randonnée  en montagne
Votre pêché mignon ?
Le travail
Votre livre de chevet ?
Histoire mondiale de la France, Patrick Boucheron 
Votre boisson préférée ?
Un bon cabernet sauvignon avec modération
Votre devise ?
Lorsqu’il y a une volonté il y a un chemin

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • camus thierry

    |

    j’aimerai savoir pourquoi en tant que libraire Narbonnais , le Grand Narbonne a attribué le marché public de la Mediatheque (pour trois ans) à une librairie Lyonnaise , Decitre . Ce qu’il est important de savoir c’est que la vente aux collectivités de livres hors scolaire est réglementé et la remise est plafonnée à 9% . J’ai cru comprendre que Madame Fabre était très sensible à l’économie locale . L’attribution de ce marché aux librairies locales aurait du être de pure logique . Hélas cette décision est en complète contradiction avec le discours langue de bois . Librairie Camus & Compagnie

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]