Contre-Regards

par Michel SANTO

A Lise.

Lise Barthe est morte. C’était une amie. De celles dont le souvenir restera à jamais dans nos cœurs.  Nous l’aimions pour sa gaîté et son élégance. Pour sa grâce toute naturelle et  la noblesse de ses sentiments. Elle rayonnait à Séville. Sa « querencia ». Cette ville inouïe où le tragique de l’existence est mis en scène  dans  les ocres dorées de ses arènes. Une ville de fête où la présence de la mort à l’odeur sucrée du jasmin. Nous nous y rencontrâmes quelquefois. Toujours dans l’espoir d’assister au miracle. Celui de l’éphémère beauté des trois ou quatre véroniques que voudrait bien nous offrir Curro Romero. Un temps ralenti. Etiré. Suspendu dans le cercle de la vie. Dans une forme mêlant le rouge et le noir.  Une vie plus forte que la mort. Voluptueuse. A l’image de ses jeunes danseuses de sévillanes déambulant à la tombée du jour sur les berges du Guadalquivir…Suerte !

 

 

 

 

 

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]