Contre-Regards

par Michel SANTO

Angela Merkel, top-model français ?

 

 

 

 

 

images-copie-14.jpeg

 

La première fois que je la vis à la télé, je la trouvai franchement moche. Elle me déplu , enfin . Petite et rondouillarde, pâle et mal coiffée,  je n’avais  pas aimé sa façon de s’habiller. Elle venait d’un pays qui n’existe plus. Les années ont passé, et elle n’a pas changé. Une petite veste à trois boutons toujours serrés à présent l’habille. On la prend au sérieux! Protestante et parlant le russe, difficile de faire autrement. À l’entendre, on s’étonne que l’on puisse l’écouter. Pas de grands mots, ni de grandes phrases; encore moins de grandes idées au service de l’humanité. Un physique ingrat, aucune élégance, une absence d’éloquence et des projets concrets; le souci de la performance , de l’économie et de l’épargne font d’elle un contre modèle  de l’esprit  français. Pourtant cette dame est chancelière d’un état que les chinois, les russes et les américains respectent. Elle le sera sans doute encore demain, les Allemands en sont certain. Comme les français qui, selon un sondage récent, le souhaiteraient. Un camouflet pour notre président et sa majorité, qui voulaient   » lui tordre la main « ; et une victoire hautement symbolique pour Angela Merkel. Un coup de grâce aussi à nos élites et à leur mépris envers cette dame pour eux sans qualités. Une dame, petite, boulotte et mal fagotée, mais une dame qui pourrait leur en remontrer sur l’art de bien gouverner un grand pays, son état et son économie… et leur administrer une leçon de grande politique si ce soir elle triomphait… 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]