Contre-Regards

par Michel SANTO

Au logement, Emmanuelle Cosse n’a pas fait le poids: déménagée par Baylet!

XVM4c11437a-d61d-11e5-af2f-f344086cf0bd

Emmanuelle Cosse assurait que «  le logement n’est pas un bien comme les autres, c’est un bien commun. » Prise au mot  par Monsieur Baylet, ce dernier  l’a promptement déménagée. Et de son logement pour tous en a fait le sien propre. Cosse aménageant, forcée, du côté – cours! – des Invalides.

En politique, si les vestes se retournent, il ne faut pas croire en la parole donnée. Toujours elle revient contre celui – celle -, qui l’énonce. C’est ainsi que le logement commun d’Emmanuelle se transforme radicalement en un hôtel particulier pour Jean-Michel. Cosse voulait le logement et son hôtel de Castries, elle se retrouve, sans jardin, sous les toits de Paris. Rue de la Chocolaterie, au siège d’EE-LV, on ironise vertement: « elle ne ferait pas le poids! »


Voir aussi mes billets précédents : Chez les Verts, la conquête du pouvoir est aussi une affaire de couples…Emmanuelle Cosse a des principes: elle s’y assoit dessus!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • aribaud

    |

    Quelle importance Michel ? ?
    N as tu pas connu cela a la région où bien dans les villes où tu as collaboré ?regardons les sommets ce sont les points les moins encombrés. …..

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Oh que oui! C’est le dérisoire du pouvoir. Mais là je n’ai pas pu résister au plaisir de cet exercice du billet d’humeur …

      Reply

  • Dengis

    |

    Bagarre de requins dans un panier de crabes !!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, ne [Lire la suite]
La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Pavillon de la Nautique n’aura finalement pas été coulé par l’équipage aux commandes de la S.N.N, conduit par Robert Dejean. C’était pourtant l’objectif visé, on s’en souvient peut-être[Lire la suite]