Contre-Regards

par Michel SANTO

Au Salon du Grand Narbonne on vendait des livres et signait du « papier », au Parc des Sports et de l’Amitié aussi…

Dimanche, il faisait chaud sous le chapiteau du traditionnel Salon du Livre. Sous l’égide du Grand Narbonne, il accueillait, comme lors des éditions précédentes, un public attentif à l’actualité littéraire. Tous les genres étaient représentés par de talentueux auteurs. Et comme l’an dernier, ce fut un beau succès. Ce même jour, le Comité des Oeuvres Sociales de la Mairie de Narbonne, lui, avait organisé, au Parc des Sports et de l’Amitié, en plein air, « son vide grenier ». Il y avait du monde, de la gaîté, des tas d’objets, des vêtements à recycler… et des livres aussi, pour trois sous, à acheter. L’association « Touche pas à mon parc » s’y était invitée et tenait « quelques mètres carrés » à l’entrée du stade, côté maison du gardien… Les narbonnais ne pouvaient pas la rater. Du « papier » – pas timbré ! ni d’autographes – fut signé par 250 narbonnais qui jamais n’avaient entendu parler du projet de salle multimodale sur l’emprise de ce Parc. Au décompte, à présent, les 3000 signataires sont sans doute très largement dépassés. Et ce bien que tout soit fait pour détourner l’attention des narbonnais vers des projets qui ne relèvent pas de la décision de la municipalité et des pouvoirs politiques locaux – le projet de traitement des déchets d’Areva ! Jamais dans l’outrance et la démagogie, mais toujours dans une opposition respectueuse et « bienveillante », d’autres actions sont au programme des Amis du Parc, d’ici le 22 juin. Il y a urgence à agir, en effet, le choix du groupement d’entreprises à qui sera confié le marché de la salle multimodale devrait être fait en juin (!?). Décision qui devrait immédiatement enclencher, sur un autre « terrain », si je puis dire, un recours juridictionnel. À l’initiative de qui est une autre question ! Ce matin, le chapiteau du salon du livre était démonté pour laisser la place à celui… des voitures d’occasion ! Plus de 200 véhicules sur les Barques et le Cours Mirabeau seront ainsi présentés, en plein centre ville, aux visiteurs de notre cité pendant quatre jours du 18 au 21 mai. Un évènement à la hauteur, n’est-ce pas ? , de notre ville classée « Ville d’art et d’Histoire ». Sans commentaires !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • joel Raimondi

    |

    les résultats des dernieres élections prouvent si besoin était que les citoyens veulent être associés aux décisions qui les concernent en revendiquant une plus grande attentiobn (écoute) de leurs élus censés les représenter …. Eu égard a son cout (construction puis fonctionnement) Ce projet mérite un véritable débat que nos élus responsables feraient bien d’engager …

    Reply

  • camus thierry

    |

    Effectivement , ce salon du livre est une belle réussite et en tant que libraire participant je tiens à saluer Marine Savreux pour son engagement et sa gentillesse et ce n’est pas facile car il faut naviguer dans le bac à sable entre le Grand Narbonne et la municipalité (qui va piquer le seau et la pelle à l’autre) . Ne résistant pas à revenir à mon cheval de bataille favori (le marché de la mediatheque) et pour résumer , aux libraires Narbonnais le boulot fait avec plaisir pour les auteurs et l’argent à la librairie Decitre de Lyon qui obtenu le marché public . A bon entendeur .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]