Contre-Regards

par Michel SANTO

Aubry dans l’imposture tacle Macron sans raisons!

4365733_macron-2-rtl_545x460_autocrop

Martine Aubry : « La gauche n’a-t-elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial et l’accumulation de biens de grande consommation ? » Une phrase stupide qui nous fait retourner 46 ans en arrière quand était récité sur les campus universitaires la bible « révolutionnaire » signée par Herbert Marcuse : « l’Homme unidimensionnel »; stupide et d’un ridicule absolu quand on sait que la loi dite Macron à laquelle, avec ses amis frondeurs, elle s’oppose farouchement, propose de passer de 5 à 12 jours seulement  par an la possibilité d’ouvrir les commerces le dimanche, et encore faudra-t-il une autorisation… Mais voilà, madame Aubry , qui est loin d’être bête au point de ne pas comprendre la nécessité  pour l’emploi et la croissance, d’assouplir les réglementation y compris celle qui  interdit le travail du dimanche, est dans la posture, l’affichage de celle qui veut paraître le plus à gauche. L’important pour elle et ses amis ne semble pas être l’état du pays et de l’opinion, mais le prochain congrès du PS en 2015 et les éventuelles primaires qui suivront… Et tous ses coups sont pour Valls-Hollande, avec les applaudissements de Mélenchon et Duflot. Dimanche dernier, dans l’Aube, 75% des électeurs se sont abstenus et le PS ne sera pas au second tour. Le signe évident d’un rejet brutal de la politique et de ce genre d’attitude où priment l’image et les intérêts de carrière. Car, pour en revenir à madame Aubry, on ne me fera pas croire que le passage de 5 jours à 12, qui à la fin seront de 7, représente une « atteinte fondamentale aux valeurs de la gauche » au point de se lancer dans ce brutal et violent assaut. Dans une France en crise, ce genre de comportement provoque et entretient un climat de rejet, dont il n’est même plus la peine d’en exposer la puissance de destruction. Un climat de rejet, un vide dans lequel s’évapore la seule force capable de faire vivre et de donner du sens à la politique: la confiance. Les électeurs n’attendent pourtant de nos hommes et femmes politiques qu’une chose: qu’ils nous donnent des raisons de renouer avec elle et de mériter notre estime…

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Ingrid

    |

    Bonjour,

    Ils ( et elle ) préparent le Congrès du PS.
    Ni plus ni moins.

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Martine AUBRY qui a évidemment une grosse tête, comme son père, a sans doute oublié les douleurs de son passage dans le Groupe Aluminium Péchiney ou elle occupa le poste de DG après la Nationalisation de ce fleuron de l’industrie Française par F.Miterrand. La compétence de Mme AUBRY a conduit à la disparition de cette magnifique entreprise et de plus de 10 emplois dans notre Sud – Ouest. La situation économique et sociétale de la France est sur une pente qui nous conduit vers un vers un désastre social dans la quasi indifférence générale . Un séisme est en cours de gestation entre le choc des extrêmes et du fondamentalisme religieux . Alors la loi Macron ou autres ne sont que roupie de sansonnet !!!! Quel héritage allons nous laisser à nos enfants ?????

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]
À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

        Comme il s'écrit à peu près n'importe quoi dans certains médias (pire sur les réseaux sociaux!) sur Saint-Barthélemy : « repaire de milliardaires », un « para[Lire la suite]