Contre-Regards

par Michel SANTO

Aux portes de Carcassonne, un rond point naufragé !

 Capture-d-ecran-2014-01-10-a-14.18.35.png

C’est Laurent Rouquette qui, dans l’Indépendant de ce jour, lève , non un lièvre mais un sacré rond-point. Celui de Trèbes, aux portes de Carcassonne ! qui, en effet, mérite le déplacement . On y tourne certes, mais en rond. Il ne mène nulle part. Un rond point cul de sac , en quelque sorte. La zone d’activités de la Région qu’il est censé desservir n’existe pas… Un aménagement démentiel sorti de cerveaux délirants. Des « tonnes »  d’incompétence, d’irresponsabilité et d’euros coulés par l’Agglomération, la Région et le Conseil Général, tous trois associés dans ce naufrage en béton aux pieds de la Cité . 3 Millions d’Euros pour un rond point sans origine ni destination connues, comme une autoroute sicilienne ouverte sur le vide après que les caisses de ses maîtres d’oeuvre aient été remplies . Une opération à inscrire d’urgence au patrimoine mondial de la « gabegie universelle »; et leurs commanditaires au top 50  des élus les plus incompétents de la planète.

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]