Contre-Regards

par Michel SANTO

Brève histoire des cartes de visite du Nouvel An.

Meilleurs-Voeux-1908.jpg

L’usage des cartes de visite du Nouvel An est apparu assez tard. En effet, jusqu’au XVIIe siècle, les visites se rendaient toujours en personne. Un beau jour, certains industriels, plus avisés que d’autres, eurent la géniale idée de monter des agences, qui, contre la modique somme de deux sols, mettaient à disposition un gentilhomme, l’épée au côté, chargé d’aller présenter les compliments du « client » à domicile; et ce jusqu’à ce que soit inventée la carte de visite, qui finit par terrasser notre gentilhomme de circonstance au nom  d’un progrès technique que les révolutionnaires de 1789 eux mêmes ne parvirent pas à briser ( Abolie en décembre 1791, la coutume du Jour de l’An ne fut rétablie que six ans après, en 1797. ) Sans remonter à l’Ancien Régime, quand même! il faut bien reconnaître que ces anciens usages avaient une autre allure, une autre classe, osons le mot, que nos SMS et e-cartes envoyés en rafales à des milliers d’ amis. Et que personne, ou presque, ne lit…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

      Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie". Busnel y recevait, entre autres, Asli Erdogan (1), icône de la résistance au régime Turc de son homonyme. Cette f[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

    Hier soir (enfin !), réunion publique, au Palais du Travail, à l’occasion de laquelle  Didier Mouly nous (nous car j’y étais) a présenté son projet de salle multimodale. La salle[Lire la suite]
Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]