Contre-Regards

par Michel SANTO

Brève histoire des cartes de visite du Nouvel An.

Meilleurs-Voeux-1908.jpg

L’usage des cartes de visite du Nouvel An est apparu assez tard. En effet, jusqu’au XVIIe siècle, les visites se rendaient toujours en personne. Un beau jour, certains industriels, plus avisés que d’autres, eurent la géniale idée de monter des agences, qui, contre la modique somme de deux sols, mettaient à disposition un gentilhomme, l’épée au côté, chargé d’aller présenter les compliments du « client » à domicile; et ce jusqu’à ce que soit inventée la carte de visite, qui finit par terrasser notre gentilhomme de circonstance au nom  d’un progrès technique que les révolutionnaires de 1789 eux mêmes ne parvirent pas à briser ( Abolie en décembre 1791, la coutume du Jour de l’An ne fut rétablie que six ans après, en 1797. ) Sans remonter à l’Ancien Régime, quand même! il faut bien reconnaître que ces anciens usages avaient une autre allure, une autre classe, osons le mot, que nos SMS et e-cartes envoyés en rafales à des milliers d’ amis. Et que personne, ou presque, ne lit…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :