Contre-Regards

par Michel SANTO

Hier, était commémoré le 146e anniversaire de la Commune de Narbonne…


C’est dès le 20 mars 1871, à la nouvelle de l’insurrection parisienne – le 18 mars 1871 –, que le club de la Révolution tente d’engager Narbonne dans le mouvement et demande au conseil municipal, majoritairement constitué de républicains modérés, de ne plus reconnaître le gouvernement de Versailles et d’armer immédiatement la Garde nationale. Mais le conseil municipal refuse de se réunir. Finalement, le 24 mars, le commandant de la Garde nationale est autorisé à distribuer une certaine quantité de fusils à ses hommes. Rapidement, le bruit court que des armes sortent de l’Hôtel de ville. La distribution dégénère.

La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d’un absurde conflit !


La Pavillon de la Nautique n’aura finalement pas été coulé par l’équipage aux commandes de la S.N.N, conduit par Robert Dejean. C’était pourtant l’objectif visé, on s’en souvient peut-être encore, par ces extrémistes de la plaisance, qui voulaient « Rendre La Nautique aux Nautiquards ». Un mot d’ordre qui n’est d’ailleurs pas s’en rappeler celui d’une « blonde », dont je tairai le nom…

Il ne cessait de répéter : « Cristi, quelle campagne. Si nous ne réussissons pas après ça ?»

Bel-Ami ! Robert Pattinson. Film de Declan Donnellan, Nick Ormerod, 2012 : Journal.


Depuis Bel-Ami de Maupassant, rien n’a vraiment changé. Je consulte mes notes sur ma liseuse (Kindle) et tombe sur ceci, à l’emplacement 3435 :

« L’article parut sous la signature de Georges Du Roy de Cantel, et fit grand bruit. On s’en émut à la Chambre. Le père Walter en félicita l’auteur et le chargea de la rédaction politique de La Vie Française. Les échos revinrent à Boisrenard. Alors commença, dans le journal, une campagne habile et violente contre le ministère qui dirigeait les affaires.

Sportfolio, sans cap ni capitaine, tombe à l’eau…

   
 

Je viens de lire l’article consacré à feu « Sportfolio » dans l’Indépendant d’hier (ici : au format PDF). Des raisons expliquant ce fiasco, je retiens surtout la forte inimitié existant entre les deux membres co-fondateurs de la première édition, chacun défendant concurremment un projet différent, dans un contexte organisationnel, juridique et financier – c’est l’interprétation que j’en fais –  semble-t-il, instable – pour ne pas dire plus !

L’extension du domaine de la bêtise !


Dans « La bêtise s’améliore », sorti en 2007, Belinda Cannone fait dialoguer trois personnages autour de l’amour, la politique, l’économie, l’art, la morale, le désir, le bonheur… Trois personnages qui s’étonnent de ceux, nombreux, dont nous respectons l’intelligence et qui s’en servent bêtement. Comment comprendre en effet que des esprits sophistiqués, et en apparence libre, en viennent à patauger dans les idées toutes faites ?

Articles récents

Occitanie ! André Viola et M.H Fabre sèchement battus, mais adoubés pour refonder et relancer le PS audois ?!

Occitanie ! André Viola et M.H Fabre sèchement battus, mais adoubés pour refonder et relancer le PS

      La fédération socialiste de l’Aude, après sa débâcle électorale à l’élection présidentielle (son candidat Benoît Hamon a tout juste dépassé les 6% des voix dans ce [Lire la suite]
Le Puy des Fous de Daraud dans l'Aude… avec Ménard et Collard en vedettes américaines !

Le Puy des Fous de Daraud dans l'Aude… avec Ménard et Collard en vedettes américaines !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Pendant la campagne des législatives, le candidat du FN, dans la deuxième circo de l'Aude, monsieur Daraud, dit la Scoumoune, s'est engagé sur  la création[Lire la suite]
Petit éloge de madame Sandrine Josso, députée LREM injustement lapidée sur les réseaux sociaux !

Petit éloge de madame Sandrine Josso, députée LREM injustement lapidée sur les réseaux sociaux !

    Son nom ? Sandrine Josso. Élue députée de LREM en Loire-Atlantique dimanche dernier, elle fait l’objet depuis d’une campagne de dénigrement inouïe sur les réseaux sociaux, comme dans [Lire la suite]