Contre-Regards

par Michel SANTO

Collaborateur parlementaire ! Un métier, mais lequel ? Un exemple montpelliérain…

&nbsp
&nbsp

Que les assistants parlementaires des députés et des sénateurs forment une « petite entreprise familiale politique » – la famille étant entendue ici dans tous les sens possibles – est une évidence connue de tous ceux qui s’intéressent à la vie publique. L’affaire Pénépole Fillon le révèle  d’une manière particulièrement cruelle pour l’intéressée, comme pour son candidat d’époux  à la présidentielle.

Carcassonne ! La dame du Préfet démissionne de la Ville : saison 2 !


Dans mon billet précédent, j’ai voulu traiter cette affaire, tant elle est emblématique – et caricaturale – de certaines pratiques locales, sur un mode ironique, sans rien cacher cependant des responsabilités en cause. En effet, et très curieusement, dans l’article de la Dépêche référencé précédemment, le responsable du pôle culturel de la Ville, Monsieur Dupont, est souvent cité et présenté, de fait, comme l’homme clef de cette étonnante situation, et son seul coupable.

La dame du Préfet de l’Aude démissionne de la Ville de Carcassonne : Saison 1 !


Samedi midi, un ami bien informé des affaires carcassonnaises me signalait que la femme du préfet de l’Aude venait d’être recrutée par la Ville de Carcassonne, à son pôle culturel. Dans l’impossibilité de vérifier cette info, j’ai préféré attendre un peu. Bien m’en prit car c’était d’une démission, « pour raisons personnelles » de cette dame dont il s’agissait, pas d’une embauche. Démission effective depuis  samedi matin, précise la Dépêche de ce jour.

Dans l’Aude, notamment, les dirigeants départementaux Vallsistes devront « manger leurs chapeaux » !


Les électeurs de la primaire de la B.A.P (!) du département de l’Aude – le mien – ont choisi majoritairement Manuel Valls. Avec les Pyrénées-Orientales voisines, tous deux s’illustrent, pour, en France Métropolitaine, avoir pris seuls cette option plutôt orientée à droite de la Gauche.

Avec Hamon, à gauche de la gauche, la « guerre » aura bien lieu !


Dès demain, la dynamique de la campagne présidentielle va prendre un nouveau tour. Benoît Hamon devra d’abord rassembler ce qui ne peut pas l’être, ou de façon formelle. Les soutiens de Valls, et lui-même le premier, ne feront évidemment pas campagne pour Hamon. Le clivage politique et idéologique est trop profond. Les frondeurs, minoritaires à l’Assemblée, voulaient cette primaire pour abattre Hollande et Valls. C’est fait !

Articles récents

Marine Le Pen veut protéger à 100% la santé des français !

Marine Le Pen veut protéger à 100% la santé des français !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Marine Le Pen veut protéger à 100% la santé des français !"   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et [Lire la suite]
Kléber Mesquida, le député-président de l'Hérault, règle ses comptes avec le PS, sans régler ses factures !

Kléber Mesquida, le député-président de l'Hérault, règle ses comptes avec le PS, sans régler ses fac

Dans le dernier Canard Enchaîné, on y découvre la liste des parlementaires socialistes qui n'ont pas payé les cotisations dues au groupe PS de l'Assemblée. Parmi eux, en quatrième positi[Lire la suite]
Le style Macron ! Quel style ?

Le style Macron ! Quel style ?

Quand,  moyen de taille et plutôt élancé, il apparaît sur mon écran de télé ; torse chemisé offert à ses fans et bras  tendus vers les nuages ; le visage contracté, mais lisse, avec dans les y[Lire la suite]
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.