Contre-Regards

par Michel SANTO

Royaliste l’Aude?

Les socialistes audois sont du genre facétieux. Cet été, une de leur jeune militante faisait pleurer Jospin. C’était il y a un siècle, ils votaient non avec Fabius et Montebourg au traité constitutionnel européen. Au dernier congrès de leur parti, ils se sont prononcés pour une synthèse fourre-tout présentée par Hollande. Et, aujourd’hui, leurs dirigeants se déclarent Royalistes. Avec une Ségolène qui surfe sur l’opinion après avoir envoyé par-dessus bord « le programme qui engage le parti … » ! Comprenne qui pourra ! Nous ne sommes pas cependant au bout de nos surprises. Hier, en effet, Lionel est parti en campagne. Et la machine à distribuer des bouffes aussi…Le spectacle politicien continue. Et il promet ! A gauche comme à droite… Quant au véritable débat d’idées les citoyens patienteront.Jusqu’à quand et à quel prix? 

 

 

Revue de presse

Les journalistes, enfin, pas tous, ceux qui font l’opinion : les quelques « grandes signatures de la presse écrite », nous prennent vraiment pour des andouilles. Les revues de presse de ce matin, à la radio et à la télé nous apprennent en effet  que le « débat » d’hier au soir organisé par le P.S pour départager Ségolène,Dominique et Laurent était ennuyeux. Les mêmes, qui, hier, tiraient à boulets rouges sur la politique spectacle se désolent aujourd’hui qu’il n’y ait pas eu de « mise à mort symbolique ». C’est ce que l’on appelle l’esprit de suite. On se «  paye » les politiques quand ils font dans la petite phrase assassine et on se les « repaye » quand ils n’en font pas… C’est le marché qui commande… Bon, cela dit, c’est vrai que c’était un peu … raide et, comment dire,… policé. Mais, au final, intéressant ! Ségolène est apparue comme une candidate à la présidence… des présidents de Région, Laurent, mal fagoté pour une fois ( était ce volontaire ?), nous a fait un remake de 2001 sans le programme commun de gouvernement et Dominique, au milieu, était bien dans la posture assumée du social-démocrate décomplexé. Il avait des airs de Clinton… Si les adhérents du P.S avaient un comportement « rationnel », c’est sur lui que devraient se rassembler leurs suffrages. Mais ! Comme disait, tonton ( je ne suis pas tout à fait sur de la formule…) : « le PS est composé de vrais petits bourgeois qui se donnent des airs de vrais-faux révolutionnaires. »

Avez-vous remarqué que derrière chacun des présidentiables se trouve un ancien jeune dirigeant trotkiste? Dray pour Ségo,Weber pour Fabius, Cambadélis pour Dominique.Et j’oubliais François (Rebsamen) derrière François (Hollande)!

PS: Ce serait bien si à l’U.M.P les primaires se déroulaient de la même manière…Quelle foire en ce moment!


 

 

 

 

Ségo and Sarko

En France, l’actualité politique du jour, se résume à la dernière sortie de Ségolène. Mais qu’a-t-elle donc dit qui ait retenu l’attention de l’ensemble des médias ? Rien de particulier qui nous renseigne sur le contenu de son programme présidentiel. Mais, à l’inverse, en prenant à partie une jeune militante socialiste en public, beaucoup sur son caractère. Elle serait hautaine et supporterait difficilement la contradiction, nous serinent en chœur les médias de Panurge ? Ah bon ! Quel scoop ! Il y a longtemps que madame Royal me fait penser à Marguerite, la petite dame de fer anglaise. Après tout, est-ce que les Français ne sont pas en attente de ce type de personnalité au caractère bien trempé ? Sarko et Ségo me semblent bien y répondre… Et je ne vois pas pourquoi on devrait les en priver… Même si, à gauche, ma préférence va plutôt à D.S.K.  

 

 

Noir ou Rouge…

Tout le monde s’en prend à Marcel Raynaud, notre président cathare. Il accorderait des faveurs à ses proches amis politiques. Ce que faisaient aussi certains papes, et que la langue a consacré par le substantif : népotisme. Pour le premier des cathares audois, se faire ainsi admonester au motif d’abus quasi papal au profit de membres de sa famille politique a dû le crucifier. En l’espèce, le procès en inquisition qu’on lui fait est injuste. Où a-t-on vu, en effet, un sénateur recruter une assistante parlementaire par concours et qui, de surcroît, serait une adversaire politique ? Dans les « guignols de l’info », peut-être ! La démagogie à ce niveau de mauvaise foi se rapproche dangereusement du journalisme « people ». Non, plus sérieux me semble le reproche, qui lui est aussi adressé, de cumuler les mandats de  sénateur et de président du Conseil Général. Il est vrai qu’avant, Marcel, en bon progressiste, était contre. Et qu’aujourd’hui, en nouveau conservateur, il est pour. Danger ! C’est avec ce genre de comportement que l’on donne à nos concitoyens l’idée que la politique n’est qu’un théâtre d’illusions. Une farce… Et que pourraient leur venir à l’esprit d’envoyer tout ça « cul par dessus tête  » en plongeant dans le vide abstentionniste.Pour le plus grand profit des partis de l’extrême. Noir ou Rouge…

La mauvaise humeur de Patrick Nappez!

NarboPatrick Nappez est décidemment incorrigible. Michel Moynier s’inspire-t-il d’expériences de déplacements urbains alternatifs à la voiture individuelle réussies en Suède, que notre journaliste en déduit qu’il rechercherait une caution social-démocrate pour camoufler sa proximité politique avec l’U.M.P. Diantre !

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]