Contre-Regards

par Michel SANTO

A Solférino hier, c’était un peu la Bérézina !

imgres-copie-35.jpeg

La contradiction entre la politique social libérale d’Hollande-Ayrault et celle souhaitée par des pans entiers de sa majorité est de plus en plus flagrante. Montebourg, Hamon et Duflot la contestent ouvertement au sein de leur  gouvernement, une forte proportion de députés socialistes les suit aussi, s’en parler d’un Mélenchon qui sans cesse leur tire dessus au canon. Comme un symbole de cette Bérézina larvée, des extrémistes de la CGT ont envahi Solférino hier en criant « Trahison ! ». Par politesse et pour ne pas dire « on nous a pris pour des cons ». Il s’est même trouvé des militants présents à ce Conseil National pour applaudir ses males propos aux accents flamboyants. On croyait le scandale  Cahuzac dans le sac, voilà que toute la politique de rigueur qu’il exécutait au Budget, avec lui, prend le relais d’un opprobre qui tend à se généraliser. Que faire ? Ne pouvant dissoudre l’Assemblée (la droite, en cas de victoire probable, n’étant pas prête pour gouverner) et  changer sa majorité, ne lui reste qu’à démontrer qu’il est capable d’affirmer une forte et nécessaire autorité. Ramener son gouvernement à 15 ministres clairement sociaux démocrates assumés (à la Gérard Collomb par exemple) en serait la première démonstration. La preuve aussi qu’il prend la mesure des dangers qui nous menacent et qu’il dirige la France et non une petite collectivité…

Une éruption de moraline, qui , en vérité , est une très maligne combine…

imgres-1-copie-7On n’effeuille pas que des marguerites en ce printemps pluvieux où fleurent des parapluies dans des mains émérites. De nos ministres et députés, irrésistible comme grande marée, une déferlante de probité, républicaine et spontanée, les entraîne à déclarer, et dans la presse étaler, des « avoirs » jusqu’ici classés dans de discrets tiroirs.

Le devoir d’exemplarité brisé !

 

 

 

 

imgres-copie-33.jpeg

 

 

Il y a des jours dans l’histoire où se concentrent et se dévoilent en quelques heures tout le refoulé d’une société, d’une partie de ses élites, d’une idéologie, d’un homme… Et comme toujours sous une forme d’une extrême violence symbolique. On ne s’étalera pas ici sur l’affaire Cahuzac. Tout est dit ou presque dans la presse de ce matin. Enfin, tout est dit, je ne le crois pas ! mais on aura certainement l’occasion d’y revenir. C’est plutôt sur  la « cristallisation » qui s’opère autour d’elle, que je voudrais insister. Viennent en effet, s’y agréger spontanément, pour en augmenter la puissance explosive, d’autres évènements comme l’emprisonnement de DSK dans une prison américaine, la mise en garde à vue des Guérini hier et celle de six membres de SOS-Racisme aujourd’hui même dans une instruction concernant Julien Dray. On n’insistera pas aussi sur les condamnations d’un Président de Région du Sud de la France pour délit de favoritisme et de son Vice- Président pour avoir abuser des finances de son propre parti, comme on se contentera seulement d’évoquer la situation avantageuse d’une jeune retraité de 53 ans prétendante à la mairie de Paris… Qu’on ne se méprenne pas, je n’oublie et ne voudrais pas que l’on oublie les turpitudes d’autres, dans d’autres camps. Mais là encore, c’est pour ce jour ci insister sur une situation qui affecte le cœur d’un parti et d’un courant d’opinion qui posent en principes politiques les vertus de probité et de solidarité dont ils auraient de surcroît l’exclusif monopole. Dans l’état où se trouve le pays , malgré les ruses et les mensonges qui ont présidé à la conquête du pouvoir, on espérait à tout le moins que les sacrifices nécessaires qui nous seraient demandé le seraient par un personnel politique d’une parfaite exemplarité. Ce pari, de nombreux électeurs de droite et du centre en toute conscience l’ont fait. C’est cet espoir qui vient de se briser chez beaucoup de nos concitoyens.Et cela est bien plus grave que la promesse de réenchanter le rêve de la France et des français à laquelle personne ne croyait. Danger !… 

A Narbonne, comme ailleurs, le temps de la rigueur est arrivé !

 

 L-Etat-impose-la-rigueur-aux-collectivites-locales_article_

Hier, je pointais du « clavier » une organisation des collectivités locales et de leurs « filiales » sur le territoire de la Narbonnaise bien peu « productive » – je le sais, l’expression est affreuse et signale aux yeux de certains ma conception scandaleusement « ultra-libérale » de la gestion des collectivités locales etc !… Bien peu productive, donc, je persiste ! et conséquemment vorace en frais de fonctionnement. Ici plus qu’ailleurs !

Chronique de Narbonne : La droite narbonnaise sur les chemins de Saint Jacques?

imgres-1-copie-2.jpeg

Bon dossier du Midi Libre sur l’état des forces politiques, à un an des municipales, à Carcassonne et Narbonne. Deux villes qui avaient été « prises » au PS par deux fortes personnalités : Hubert Mouly en 1971 et Raymond Chesa en 1983 , et reconquises en 2008 par les socialistes et leurs alliés. Que dire d’autre ou autrement sur Narbonne ? Ceci peut-être. A droite, et en un, le déclin d’un « apolitisme » de centre droit illustré par la défaite de son représentant aux dernières municipales, le maire sortant Michel Moynier. Depuis, et de deux, la consolidation, si on peut dire, d’une  profonde animosité entre son « canal historique », mené par  Didier Mouly, et son « canal dérivé », Narbonne Oxygène, dirigé par Patrice Millet, l’ancien DGS de son père . Au milieu, et de trois, une UMP aux troupes éparpillées qui rame entre ces deux « canaux » pour tenter d’exister et d’affirmer enfin sa propre identité. Sans oublier, et de quatre, un Front National, et à coup sur un Jean Louis Soulié, qui, tous deux, n’ont d’autres objectifs que de nuire à leurs concurrents de droite pour les empêcher de gagner. Bref, un paysage à droite passablement embarbouillée. Désunie, sans leader et sans programme partagé comment imaginer que cette opposition puisse détrôner un Jacques Bascou « désidéologisé ». Et qui, de surcroît, pour contrer un hypothétique vote sanction national, s’affranchira de toute contrainte et alliance partisane du genre « union de la gauche ». Cela lui a déjà réussi une première fois ! Ajoutons, cerise sur le gâteau, que pour avoir bien conduit son calendrier, il inaugurera ses principaux chantiers (les Barques, notamment) la « veille » des municipales de 2014 ! Alors de deux choses l’une : ou la droite se rassemble sans rancune et sans barguigner derrière un leader incontesté avec un programme et une stratégie clairement énoncée, ou Jacques Bascou est réélu sans autre difficulté que celle d’un front de gauche marginalisé. A moins qu’un tsunami national gonflé par le rejet d’ Hollande et de sa majorité emporte ses amis jusque dans les cités par eux gouvernées… Mais à condition, là encore, d’offrir à un électorat déboussolé un recours crédible et organisé ; il ne s’embarquera pas en effet dans des esquifs conduits à la godille ! Reste un miracle. Après tout, on ne sait jamais !…Verra-t-on la droite narbonnaise sur les chemins de Saint Jacques s’en aller prier et lui demander d’inviter Bascou à gentiment lui offrir une victoire aujourd’hui si mal désirée ?… 

 

Articles récents

Ce 18 mai, à Narbonne, la mémoire de Charles Trenet fut hélas profanée…

Ce 18 mai, à Narbonne, la mémoire de Charles Trenet fut hélas profanée…

      Je ne connais pas ce monsieur El Assidi (dont la notoriété ne tient qu'à son statut de légataire universel de Charles Trenet), mais son rabachage perpétuel et plaintif [Lire la suite]
Un petit bijou littéraire signé Joël Baqué : "La mer c'est rien du tout" …

Un petit bijou littéraire signé Joël Baqué : "La mer c'est rien du tout" …

            La quatrième de couverture de ce petit livre de Joël Baqué : "la mer c'est rien du tout"  (99 pages) édité chez P.O.L (excellente maison d'édi[Lire la suite]
Coup de tonnerre ! les pétroliers descendent en flammes le projet "Grand Port" de Port la Nouvelle…

Coup de tonnerre ! les pétroliers descendent en flammes le projet "Grand Port" de Port la Nouvelle…

          Le projet de création d’un "Grand Port" à Port La Nouvelle projeté par la Région Occitanie et soutenu par le Grand Narbonne est entré dans une phase[Lire la suite]
Le hijab de la présidente de l'UNEF-Sorbonne, révélateur d’une vraie fracture idéologique au sein des partis et associations de gauche…

Le hijab de la présidente de l'UNEF-Sorbonne, révélateur d’une vraie fracture idéologique au sein de

      Une nommée Maryam Pougetoux a donc été élue représentante des étudiants à l’Université Paris IV pour y représenter l’UNEF. Depuis, elle occupe dans les médias et les ré[Lire la suite]
Révolution touristique, Cucugnan crée un spot de sieste au pied du château !

Révolution touristique, Cucugnan crée un spot de sieste au pied du château !

      Je m'oblige à regarder les JT et les publicités qui les suivent pour ne pas me couper définitivement de cet "esprit public" modelé quotidiennement par leurs créateurs. [Lire la suite]
La tentation scissionniste chez les Radicaux fusionnés, fera-t-elle long feu ?…

La tentation scissionniste chez les Radicaux fusionnés, fera-t-elle long feu ?…

  Il y a chez nos "Radicaux" une culture de la scission-fusion qui n'est pas sans rappeler celle, quasi génétique, de la mouvance trotskiste :  la Révolution permanente, j'entends celle du c[Lire la suite]