Contre-Regards

par Michel SANTO

« Fractures françaises »: les lignes idéologiques bougent…

fractures-franaises-2016-repli-et-dfiance-au-plus-haut-1-638


Très intéressante cette enquête annuelle (1) « Fractures françaises » – la quatrième du genre depuis janvier 2013, du Monde, réalisée par Ipsos-Sopra Steria en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès et Science Po, présentée par Gérard Courtois, dans la Matinale du même quotidien, le 27 avril. Elle montre en effet un électorat socialiste qui, désormais, porte un jugement très sévère sur la vie politique et ses acteurs. Ainsi: « pour 65 % d’entre eux, le système démocratique fonctionne plutôt mal en France et ils ont l’impression que leurs idées ne sont pas bien représentées.

Au Ps et à gauche, l’heure de l’affrontement décisif entre Sociaux-libéraux et Corbynistes a sonné…

hollande-aubry-gandrange_858396

François Hollande et Martine Aubry en visite dans l’usine de Gandrange. REUTERS/Vincent Kessler

Allons vite à l’essentiel! Depuis la sortie de madame Taubira, la gauche du PS – au Parlement, à l’intérieur du parti, et dans la rue bientôt –  « la gauche de la gauche » en général et leurs « figures » présidentiables – Aubry, Montebourg, Mélenchon... – font le pari que Hollande ne se représentera pas à la présidentielle de 2017 et qu’il fallait passer à l’offensive pour l’attaquer frontalement sur sa ligne social-libérale en visant son maillon faible, le seul fusible institutionnel disponible: Manuel Valls et les projets que le Président lui demande de mettre en oeuvre.

« Projet de loi El Khomri, une avancée pour les plus fragiles »! Mais…

la-ministre-du-travail-myriam-el-khomri-et-le-ministre-de-l-economie-emmanuel-macron-lors-des-questions-au-gouvernement-le-26-janvier-2016-a-l-assemblee-nationale-a-paris_5539669

Cette tribune signée par Philippe Aghion, professeur au Collège de France ; Yann Algan, professeur à Sciences Po ; Agnès Bénassy-Quéré, professeure à Paris School of Economics ; Olivier Blanchard, Senior Fellow au Peterson Institute for International Economics ; François Bourguignon, professeur à Paris School of Economics ; Pierre Cahuc, professeur à l’Ecole polytechnique … notamment. Publiée dans « le Monde », ce jour, elle n’est disponible que dans son édition « abonnés ». Je la livre ici, dans son intégralité…

Le chômage, désormais au plus haut niveau depuis l’après-guerre, ne frappe pas tout le monde de la même manière. Il se concentre sur les jeunes et les moins qualifiés. Un chômeur sur quatre a moins de 25 ans, un sur trois n’a aucun diplôme et 80 % n’ont pas dépassé le bac. Ces publics sont les grands perdants d’un marché du travail qui exclut les plus fragiles ou les relègue dans des emplois précaires, tant les entreprises craignent d’embaucher en CDI. Ces inégalités sont insupportables. En réduisant l’incertitude qui entoure le CDI, le projet de loi El Khomri est de nature à changer la donne : c’est avant tout à ces publics défavorisés qu’elle va donner accès à un emploi durable.

À quoi servent les primaires? À tuer ce qui reste des partis et à faire vendre du « papier! »

1111916_la-primaire-a-droite-mode-demploi-web-tete-021329285480

La primaire de la droite et du centre aura lieu les 20 et 27 novembre 2016. – RGA/REA

Quelques remarques sur les primaires, en général. Et d’abord cette question: à quoi servent les primaires? À tuer ce qui reste des partis et à faire vendre du « papier ». Je m’explique. Très vite! Avant qu’elles ne soient inventées, les partis avaient  au moins trois fonctions: représenter et exprimer les intérêts économiques et/ ou symboliques de groupes sociaux bien identifiés, former et sélectionner leurs cadres et élites politiques, produire idées et programmes en vue de la conquête et de l’exercice du pouvoir.

Articles récents

2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

    J'ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l'élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circons[Lire la suite]
Echos de la campagne des législatives sur la 2eme circo de l'Aude !

Echos de la campagne des législatives sur la 2eme circo de l'Aude !

Je prends connaissance à l'instant de la presse locale du jour qui fait état, notamment, de la décision prise par Michel Moynier, l'ancien maire de Narbonne adoubé par Hubert Mouly  et préside[Lire la suite]
Étrange calme avant la tempête du 18 juin !

Étrange calme avant la tempête du 18 juin !

Maxime Tandonnet écrit ceci dans un de ses derniers billets : "Ces derniers jours, la France d’en haut, médiatisée, visible, officielle, communie dans un indescriptible enthousiasme, et quasi unanim[Lire la suite]