Contre-Regards

par Michel SANTO

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

 
 

Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que locale confortait « les élus Nouveau Narbonne dans leur indépendance, loin des vieux partis politiques, des dogmes et du sectarisme. »

Occitanie ! André Viola et M.H Fabre sèchement battus, mais adoubés pour refonder et relancer le PS audois ?!

   
 

La fédération socialiste de l’Aude, après sa débâcle électorale à l’élection présidentielle (son candidat Benoît Hamon a tout juste dépassé les 6% des voix dans ce département pourtant traditionnellement ancré à gauche) et la perte de ses trois mandats de député (depuis toujours, ou presque, acquis à ses représentants), se lance dans un audacieux (j’ironise, évidemment!) plan de refondation et relance politique. Qu’on en juge ! Les battus, et son chef de file principalement, le président du Conseil Départemental, André Viola, qui se présentait dans une circo « imperdable », est maintenu à la tête de cette collectivité après avoir demandé à sa majorité de lui renouveler sa confiance.

Le Puy des Fous de Daraud dans l’Aude… avec Ménard et Collard en vedettes américaines !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Pendant la campagne des législatives, le candidat du FN, dans la deuxième circo de l’Aude, monsieur Daraud, dit la Scoumoune, s’est engagé sur  la création d’un Parc d’activités médiéval avec la création, à la clef, de 1000 emplois !

 

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

 

 
 

Pas de dossier salle multimodale au menu de ce soir du conseil municipal. Tiens donc ! Deuxième report, après de longues semaines de discussions techniques entre le jury d’experts, les services techniques de la Ville et les groupements d’entreprises sélectionnées. Rendez-vous donc en septembre !

Dans l’Aude et dans la Narbonnaise, un PS en phase de mort clinique, ou presque…

         

Jean Brunel, le directeur de cabinet du Président du Conseil Départemental, André Viola, et premier secrétaire de la fédération PS de l’Aude le dit clairement, son parti « a subi une déroute électorale sans précédent. Dans l’Aude,… nous n’avons pas réussi, autour d’André Viola, notre seul candidat en lice au 2e tour, à stopper cette vague macronienne. » Un carton plein pour la LREM donc, en lieu et place des trois habituels députés donnés par ce département au feu parti d’Épinay !

Articles récents

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]