Contre-Regards

par Michel SANTO

À la Maison du Banquet et des générations de Lagrasse pour des « Traversées d’un demi-siècle », autour de la revue « Les Temps Modernes »

CollageIt 2


Mon ami Jacques Raynal a participé  aux deux journées (4 et 5 juin) de la « Maison du Banquet et des générations » consacrées à la revue « Les Temps Modernes« , sur son numéro spécial consacré au phénomène de « l’établissement ». Il a rempli son petit carnet de notes, qu’il nous restitue ici sous la forme d’un premier article. Le deuxième paraîtra d’ici à la fin de cette semaine. 

À Lagrasse, un des plus beaux villages de France, comme nous le savons tous, s’élève une ancienne abbaye bénédictine réputée pour son charme, son élégance et son raffinement. C’est dans ce cadre bucolique et enchanteur, propice à la méditation et à la réflexion, qu’ont lieu régulièrement festivals littéraires et philosophiques, ateliers d’écriture, colloques, rencontres d’écrivains.Toutes activités autour du livre et de la pensée sous le label « Maison du Banquet et des générations ». L’ensemble est géré par « Le marque-page », association sans but lucratif dont le directeur et l’animateur ne sont autres que notre ami, le dynamique, érudit et charismatique Dominique Bondu.

Chronique de Narbonne. RCNM: Dimanche! un beau moment de sagesse et de sincérité populaire…

DSC_7834


Ce matin, entre 11h30 et midi, assis à la terrasse du Petit Moka, j’ai assisté à une déferlante de drapeaux orange et noir sur la place de l’hôtel de ville. Un dimanche, à l’heure de l’apéro!  Du jamais vu. Une concurrence déloyale pour des responsables locaux de la CGT, au bord de la syncope. Un évènement à faire tomber dans le doute métaphysique les squelettiques cercles de « nuitsdeboutistes », depuis la dernière lune à jamais disparus.

Chronique de Narbonne. Il était aussi une part de notre « patrimoine vivant »: Pierre Bouscarle nous a quitté…

Bousp


La dernière fois que je l’ai croisé, c’était sur la place Verdun. Il revenait des Halles, je sortais de chez Adeline, notre boulangère. Peut-être s’y rendait-il ! Souvent nous nous y retrouvions, en fin de matinée. Malgré son grand âge, 96 ans, sa haute et puissante stature en occupait tout l’espace, déjà très restreint. Et son « bonjour », grave et profond, donnait au lieu et au temps toute leur épaisseur. Cet homme, je ne le reverrai plus.

Quand les Grands Buffets de Narbonne et Louis Privat sauvent l’honneur d’une profession…

canard-a-la-presse-1000


Il fallait que cette pièce exceptionnelle en métal argenté utilisée par le célèbre restaurant parisien La Tour d’Argent pour sa fameuse recette de «canard au sang», mise à l’encan par la maison d’enchères Artcurial, restât dans le patrimoine gastronomique français. Adjugée, lundi 9 mai, plus de 40.000 euros, soit environ dix fois son estimation, c’est fait. Et cela grâce à l’ami Louis Privat, le patron des Grands Buffets de Narbonne.

Articles récents

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]