Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Didier Codorniou numéro 2 de Carole Delga?!

Codorniou-tente-une-percee-dans-l-Aude

La menace saurélienne et la pression radicale, semble faire trembler, les dirigeants socialistes. Et, comme je l’évoquais dans un court billet du 6 juin, ils seraient prêts à sacrifier l’actuel président du Languedoc-Roussillon, Damien Alary, le numéro 2, aujourd’hui, derrière la tête de liste Carole Delga, pour y installer à sa place Didier Codorniou, et sceller ainsi un accord qui lui attribuerait la première vice-présidence de la future Grande Région LRMP, à lui ou madame Pinel. Un sacrifice qui, pour beaucoup, serait un vrai soulagement tant les sorties politiques et médiatiques d’Alary sont d’une consternante médiocrité. Rien n’est fait, mais… une petite percée tout de même.  Je précisais aussi, dans ce même billet, que ce « schéma » ferait hurler les socialistes locaux, à commencer par les « grands barons » de la région. Ça commence! Et fort. L’un d’entre eux, et non des moindres, le président du Conseil Départemental de l’Hérault, K.Mesquida, vient d’écrire à Cambadélis pour voler au secours de Damien Alary et lui dire au passage tout le mal qu’il pensait du nouvel attelage qui serait envisagé.  Percée ou blocage ( voir cet article de la Tribune du jour : ici ) À suivre!

NB: Le billet du 6 juin est consultable ici : http://contre-regard.com/chronique-de-narbonne-et-de-la-grande-region-la-guerre-des-dames-delga-et-pinel-aura-t-elle-bien-lieu/

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Yannick Bénézech

    |

    Et si tout simplement, il n’y avait pas au final de volonté d’aboutir, tout au moins avant le second tour, à des négociations ? Pour quelles raisons, réunir à Bazèges les 164 candidats et candidates retenues pour composer la liste qui sera menée par C. Delga ? Pour leur expliquer qu’ils ne seront plus retenus parce que l’on va prendre, à leurs places (dès le premier tour), les Radicaux et les amis du Robert Hue (MDP) et créer ainsi de nouvelles dissensions internes à six mois du premier tour ? Et si toutes ces négociations n’avaient pour but que de souder une famille socaliste régionale divisée, en agitant la menace de P. Saurel et celle d’un départ en solitaire des Radicaux ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Mon sentiment Yannick est que:
      1: des radicaux au premier tour alliés au PS ne feront pas décoller la liste de Carole Delga, qui me semble avoir déjà atteint un plafond et , comme vous le dîtes, susciteraient des divisions et ressentiments qui annuleraient leur apport électoral
      2: Des radicaux seuls, et le risque d’un score en dessous du seuil qui leur permettrait de « vendre » leur fusion avec le PS n’est pas nul, je le crois même probable
      3: Le meilleur deal pour le PRG est incontestablement avec Saurel, à la condition que ce dernier aille au delà de sa seule conviction de devoir y aller pour y aller vraiment, ce qui n’est pas encore assuré
      4: Dans cette dernière hypothèse, c’est Saurel-Pinel qui fait la future présidence
      5: Au final, et dans toutes les hypothèses, grand danger pour le PS et Carole Delga…

      Reply

  • Yannick Bénézech

    |

    OK 5 sur 5, si j’ose dire !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

      Alzonne ! Dans ce petit, paisible et discret village du département de l’Aude, une mère de famille nombreuse (35 ans !) a été homicidé. Son conjoint, présumé innoce[Lire la suite]
Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]
Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

  Alain Perea, élu député, libère donc ses mandats de maire de Villedaigne et de Vice-Président du Grand Narbonne. Question ! quelle sera la proposition que présentera Jacques Bascou au [Lire la suite]