Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Dernier acte: le RCNM sera-t-il relégué en Fédérale 1?

ActuRCNM01-1


Eh bien nous y sommes! Le dernier acte de la pièce dont le roi n’est pas un enfant mais l’historique club de la ville: le RCNM, vient de s’ouvrir. Sa durée: dix jours. Dix jours pour faire appel de la décision du Conseil Supérieur de la DNACG  de rétrograder les clubs de Biarritz, Bourgoin et Narbonne en Fédérale 1, pour motifs financiers. Il manquerait 700 000 euros, d’après l’Indépendant. Un véritable coup de tonnerre en Ovalie et pays d’Oc. Mais hélas prévisible! La conséquence d’une stratégie délibérée des partenaires du RCNM de faire « tomber » Rocky Elsom, en le privant, notamment, des ressources financières des sponsors locaux, face au seul propriétaire australien du club, en position défensive et arc bouté dans la défense de ses prérogatives de « patron ». Un conflit porté à son niveau le plus haut d’intensité avec le rocambolesque feuilleton du pseudo fonds d’investissement du Qatar. Qui a fini en eau de couscous! Dix jours donc pour faire appel et trouver une solution. Une seule certitude: la probabilité que ces 3 grands clubs du rugby français soit rétrogradés ensemble est quasi nulle. Ce qui  veut dire que l’un des trois le peut. À ce jeu, le RCNM, la Ville et l’Association du RCNM, ne peuvent plus se permettre de continuer le « bras de fer » depuis trop longtemps engagé. Au risque de tomber ensemble. Dernière cerise sur le gâteau, cette annonce de la DNACG est faite le jour de l’inauguration du festival Sportfolio à l’affiche duquel figure une « expo » consacrée aux grandes heures du Racing… L’orange sera amer lors du traditionnel « verre de l’amitié »!


imgres

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Nunge Olivier

    |

    Le RCNM ne peut pas compter sur l’aide financière de Didier MOULY qui racle tous les fonds de tiroirs pour s’offrir sa salle multimodale = salle qui va coûter très cher aux multinarbonais.

    Reply

  • Martinez

    |

    Manque de clairvoyance de tout ce petit monde qui gravite autour d’une équipe de Narbonne, qui n’en est pas une. Tous ces pseudo responsables seraient bien inspirés d’aller faire un petit stage de quelques mois en entreprise pour comprendre comment fonctionne la gestion d’une entreprise dans un système concurrentiel. Une prise de conscience de notre taille réelle serait salutaire pour tous ces rêveurs qui n’ont pas compris que l’on ne peut détruire des chars d’assaut avec des lance pierres. Que des rêveurs , et combien toute cette comédie coute aux Narbonnais ???

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, ne [Lire la suite]
La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Pavillon de la Nautique n’aura finalement pas été coulé par l’équipage aux commandes de la S.N.N, conduit par Robert Dejean. C’était pourtant l’objectif visé, on s’en souvient peut-être[Lire la suite]