Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Les Estivales 2016: cet art de vivre que l’on voudrait nous interdire…

Photo de "Les Estivales de Narbonne"

Photo de « Les Estivales de Narbonne »


Ne pas écrire un mot. «Prier» en silence. Ne pas en rajouter dans l’insupportable «pathos» qui inonde la presse, les réseaux sociaux, leurs « posts » et commentaires. Garder vivante  à l’esprit cette soirée dernière sur la promenade des Barques. Sa gaieté retenue, paisible, chaleureuse. Autour de notre table, des stands de producteurs locaux, de vins, de fruits et légumes, de biscuits et galettes, un ostréiculteur aussi. Des terrasses de bistrots, le long du cours, pleines et animés. Du monde, des sourires, du plaisir… La vie!  Et ce chanteur, et Ferré: « C’est extra, c’est extra… ». À nos côtés, un couple de Montauban. Des paroles spontanément échangées. Sur Gruissan, où ils résident, l’été, et Narbonne: son charme, sa beauté, ses vents, ses restos. Sur le vin de la cave de Ventenac, qu’ils ne connaissaient pas, et  les glaces au lait de brebis de « Audeline », que nous connaissons. Des huîtres de Bouzigues, dans nos assiettes, comme l’an dernier. Des Landes, d’où viennent les jeunes gens, à l’autre bout de la table, et du prix du foncier, à Biarritz, qui exclu les ménages les plus modestes, comme dans le Tarn et Garonne – par la « faute » des anglais! De nos enfants, de leurs études, de leurs métiers, de la tramontane, qui vient de tomber – légèrement. De Denis et Martine, venus nous embrasser, de leur gentillesse… Et puis cette passante au sourire amical, et discret. Et cette petite anglaise – joyeuse – et son joli petit béret fuchsia. Ces jeunes filles aux robes courtes et aux épaules nues et bronzées… Et tant d’autres images et moments de cet art de vivre que l’on voudrait nous interdire. Sur lequel nous ne devons rien céder. Il est notre résistance aussi. Dans quel autre pays au monde le vit-on ainsi?

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Elle

    |

    Bravo ! La vie et rien d’autre !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle fait peur !

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle f

                  Un insoumis traqueur de "fascistes planqués", filme un individu casqué tabassant un manifestant place de la Cont[Lire la suite]
Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :