Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et d’ailleurs: Les liaisons « dangereuses » entre l’Agglo de Carcassonne et le Conseil Général de l’Aude.

Sans titre - 3

Une enquête très fouillée de la Dépêche du Midij’en disais quelques mots ce matin, de la Dépêche, sur un autre sujet – qui décrit les nombreuses passerelles politiques et administratives entre le Conseil Général et l’Agglomération de Carcassonne. Un concentré de tout ce qui éloigne les électeurs de la classe politique,  et ce à tous les étages de la vie publique: cumul des mandats, gestion patrimoniale des carrières, exfiltrations de collaborateurs de cabinet dans des collectivités amies pour se faire élire conseiller général, fonctionnaires d’une collectivité élus d’une autre voisine, etc… Une situation tellement caricaturale qu’elle devrait figurer comme étude de cas dans toutes les bonnes écoles de formation de nos élites administratives. On se moque souvent de nos voisins italiens du Sud et de leurs méthodes pour ce qui concerne la gestion de leurs institutions locales, mais force est de constater qu’en la circonstance et dans notre région, il n’y a pas que le climat qui nous rapproche. Le plus rigolo est que la presse du jour concurrente, le Midi Libre, nous informe que le Conseil Général de l’Aude, au travers d’un réseau de collectivités locales à l’acronyme bucolico-touristique – REVMED -, vient d’être récompensé par le prix « Territoria d’Or 2014 ».

C’est dire le sérieux de ce prix et la pertinence de ce réseau et de son travail qui, il est interdit de rire, consiste à « mutualiser les moyens, expériences et ressources humaines pour mener des évaluations sur les politiques publiques au bénéfice de toutes les collectivités du réseau … » Sidérant!

Voici donc – édition abonnés –  l’article de la Dépêche, dont on pourra cependant contester la méthode qui consiste à livrer dans le détail des noms et des situations qui n’apportent pas grand chose à la démonstration voulue par ses auteurs .

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Ingrid

    |

    Excellent.

    Il est certain que l’Aude tient le pompon.
    Mais ailleurs, ça n’est guère mieux: PACA, le Pas de Calais, les Hauts de Seine … et j’en passe et d’aussi repoussoirs.

    Et comme vous l’écrivez fort justement, Michel, « un concentré de tout ce qui éloigne l’électeur de la politique » :
    un levier puissant pour développer encore et encore, le nombre d’abstention.

    Car le citoyen lambda sait tout cela, même sans bagages ni informations de première main.

    Reply

  • Michel

    |

    Je ne suis pas sûr , Ingrid , que le citoyen lambda soit au courant , ceux qui s’intéressent un peu à la politique oui , beaucoup d’autres n’y comprennent absolument rien , pire , ils votent par tradition familiale , comme votait le père et le grand père . Et puis vous oubliez aussi la population qui en tire profit avec des aides et des subventions tenues secrètes et qui représentent des sommes assez faramineuses , et qui constitue le réservoir électoral qu’on n’oublie pas de solliciter aux échéances .

    Reply

  • Christian

    |

    Très pertinent !
    Le copinage et le clientélisme sont bien les 2 fléaux les plus importants de ce département . Le plus inquiétant c’est de constater que c’est devenu normal et naturel aux yeux de nos politiciens locaux . Tous se rendent des services ,casent et recasent des amis qui eux mêmes leur ont rendu des services etc…Il est temps que cela change !!

    Il est temps que cela change ça n’a que trop duré

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]