Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Pour le classement du Canal du Midi monument historique!

canal-du-midi


Le canal du Midi est menacé de déclassement par l’Unesco. Voies Navigables de France (VNF), l’organisme gestionnaire, n’a plus les moyens financiers suffisants pour entretenir l’ensemble de son patrimoine fluvial et immobilier, les maires des communes riveraines, en l’état actuel du droit, peuvent saborder ses abords en y créant des zones pavillonnaires ou des zones commerciales, comme dans l’Aude, et il faudrait laisser les choses en l’état! C’est du moins ce que donnent à penser les maires riverains et les agriculteurs concernés, vent debout contre  le projet, bien avancé, de classement du Canal du Midi au titre des sites classés, avec, comme conséquence, la création d’une zone tampon de 500 mètres de part et d’autre du canal –  zone dans laquelle toute construction devrait recevoir l’aval de l’architecte des Bâtiments de France. Le maire de Sallèles se dit « d’équerre » et « KO », dans l’ordre! À angle droit et au tapis. Bigre! Fallait oser la figure de style… Celui de Paraza, lui, s’inquiète de l’atteinte à la liberté de changer la couleur des volets de ses administrés. Intolérable, en effet. Un autre s’indignera de ne pouvoir classer d’anciennes vignes en terrains constructibles, pour le plus grand profit d’administrés-vignerons à la retraite.Tout juste si la saisine de La Libre Pensée n’est pas invoquée pour s’opposer à cette  « scandaleuse violation des libertés publiques »… Et chacun de faire valoir les libertés communales en péril et le développement de leur cités gravement compromis… Rien ne devrait changer, évidemment! Pour ce qui me concerne, je regrette  que cette préconisation du Préfet de l’Aude n’ai pas vu le jour plus tôt. Nombre d’horreurs pavillonnaires, qui blessent la vue et l’esprit, auraient ainsi pu être évitées… Je note qu’un partenaire, et non des moindres, n’est pas cité dans le Groupement d’Intérêt Public envisagé qui associerait VNF et les communes riveraines à la gestion du canal: la région LRMP. Outre le fait qu’elle est « chef de file » de la compétence tourisme, elle finance, et avant elle les anciennes régions LR et MP, travaux et projets sur ce magnifique ouvrage. Un ouvrage qui, comme tout le monde le sait, représente un potentiel touristique très attractif. Attendons donc la suite des évènements, en espérant que la raison seule et l’intérêt de tous guideront les prises de parole et les décisions des maires concernés… En la circonstance, il ne faudrait pas prendre les habitants de notre région pour des ânes et le préfet de l’Aude pour une brêle.


Voir l’Indépendant du 16 mars 2016 (ici)

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • joel Raimondi

    |

    C’est quand le temps des élus intelligents , porteurs de prospectives partagées ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

      Un article somme toute bien amusant dans l’Indépendant de ce jour ! Hier matin, aux aurores, la police municipale évacuait une dizaine de camping-cars stationnés su[Lire la suite]
Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

      Alzonne ! Dans ce petit, paisible et discret village du département de l’Aude, une mère de famille nombreuse (35 ans !) a été homicidé. Son conjoint, présumé innoce[Lire la suite]
Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]