Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Saurel rebat les cartes des régionales de décembre 2015: ça craint!…

photo_philippe_saurel_interview_video_web_tv_sie

Le 17 juin, je concluais mon billet du jour consacré à la tentative de Manuel Valls de dissuader Saurel et Baylet de candidater en solo aux régionales de décembre 2015 ainsi: « Pas d’Anne-Yvonne ni de Philippe ni de Baylet promus. L’annonce vient d’être faite, ce 17 juin, il  y a quelques minutes. Et voilà le feuilleton des régionales relancé. Le PRG ne peut pas ne pas partir en solo, dans la seule grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon et Philippe Saurel, rabattre ses voiles et rentrer à la maison… À suivre! » Eh bien voilà qui est fait pour le président de la métropole de Montpellier. Hier, lundi après-midi, il a en effet déclaré: «  »Je vous confirme mon intention d’être candidat (…) Il faut un vrai projet, un grand projet ». Et d’insister sur le développement économique, le développement international et « l’équité territoriale ». Le tout dans une approche « non dogmatique,  ouverte et pragmatique ». Le nom de sa liste :« Citoyens du Midi », rassemblant « gaullistes de gauche et gaullistes de droite, divers gauche, radicaux, verts, écologistes, centristes, divers droite ». C’est dire son esprit d’ouverture. Jean Pierre Grand, le sénateur UMP de l’Hérault a déjà dit banco, d’autres, et non des moindres, venant des quatre coins de l’échiquier politique suivront. Je ne me fais aucun souci pour la constitution de ses listes départementales, et dès hier soir les demandes ont dû pleuvoir sur Montpellier… Il n’aura, comme seul problème, que l’embarras du choix. Le plus surprenant est la surprise de ses anciens camarades socialistes. Notamment ceux du 34, qui suivirent une personnalité comme Georges Frêche, y compris quand il combattit la direction du PS, parti dont il fut exclu, pour s’emparer de la présidence de la Région. Saurel fait du Frêche, comment donc pourrait-on le lui reprocher? Et Francois Delacroix, qui fut son fidèle et proche collaborateur tout au long de sa carrière politique est à présent aux côtés de Philippe Saurel pour témoigner, s’il le fallait, de l’orthodoxie frêchiste de ce dernier, du moins dans la méthode… Le coup est d’autre part très bien joué, car en prenant de vitesse le PRG et en ouvrant son spectre politique bien au-delà des clivages traditionnels gauche-droite, il pousse quasiment Baylet à se rallier à des listes d’union avec le PS. Ce qui lui garantirait, en retour, une partie de l’électorat radical, dont une fraction non négligeable est plutôt sur une ligne d’autonomie défendue par madame Pinel. À se rallier au PS, ou à se fondre dans le moule Saurel … Ça devient donc compliqué pour le patron de la Dépêche. En attendant un plus de lumières radicales, ce que l’on peut déjà dire est que cette nouvelle « offre » rebat les cartes du traditionnel jeu politique des régionales. Sa nouveauté, la personnalité de Philippe Saurel, ses succès politiques contre les partis traditionnels, le contexte national … correspondent en effet à une vraie demande de renouvellement politique. La probabilité qu’il fasse un « joli carton », en décembre, est donc très élevée. Et le PS, qui considérait cette grande région quasi acquise à sa tête de liste Carole Delga, doit aujourd’hui commencer s’inquiéter. Très sérieusement! La victoire de Saurel contre son candidat officiel à Montpellier et ses succès aux cantonales sont encore dans toutes les têtes…

NB: Le maire de Narbonne, après son échec avec « lesRépublicains », doit se demander, en dernier recours, s’il ne devrait pas candidater pour tirer la liste Saurel dans l’Aude… Et Codorniou, lui, de s’interroger sur quel dossard porter et dans quelle équipe jouer: le numéro 2 derrière une tête de liste PS, dans le même département, ou le 1 avec le PRG ou avec Saurel et le PRG réunis… Invité dans la dernière émission de Radio Barques, samedi matin, à 9heures 10, je ne manquerai pas de lui poser la question…

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • elle

    |

    C’est joli ce nom : citoyens du midi. Et évidemment il faut un vrai projet, mais à mon humble avis même un faux projet fera l’affaire. Tout ceci ressemble furieusement à des jeux privés. Privés de nous quoi ! Des jeux de billes

    Reply

  • COUQUET Aimé

    |

    Du nouveau avec des vieux chevaux de retour de la politique ? La formule de Saurel est éculée. Du nouveau sans s’appuyer sur les partis politiques alors que tous ses soutiens, comme lui sont issus, ils y sont encore, des rangs de ces partis. Il fait référence au Podemos espagnol mais ce courant politique a conclu toute une série d’accords avec les partis politiques lors des dernières municipales en Espagne. Encore une fois, ce genre d’opération c’est capter le mécontentement légitime de la population sur des faux semblants de candidats « libres ». C’est entièrement faux et trompeur. Toutes les expériences ont montré quelques temps après que la politique menée par les « nouveaux » était la même que la précédente. Il est temps de changer les fondamentaux de notre société en déliquescence.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Tu as peut être raison Aimé, mais tu sais bien que la probabilité qu’il fasse, dans le contexte politique du moment et le désarroi dans lequel se trouvent de nombreux électeurs, comme je le dis dans ce billet, un vrai « carton » en décembre, ou de jouer, dans la future assemblée, un rôle pivot déterminant…

      Reply

  • Yannick Bénézech

    |

    Tactiquement bien joué. En bon héritier de G. Frêche, il a du lire, lui aussi, Sun Tzu. Aller là où on ne l’attends pas, mener sa propre stratégie et surtout, prendre de vitesse ses adversaires. Ne dit-il pas d’ailleurs dans sa conférence de presse qu’il est en « mouvement » !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Exact Yannick! plutôt Sun Tzu que Clausewitz! du mouvement plutôt que des positions…

      Reply

  • vergnaud

    |

    Sans remettre en doute le « carton » annoncé… La côte de popularité de ce Monsieur « Maire à plein temps » prend quand même une sacré gifle à Montpellier…
    Ne pas rater sa sortie car à mon humble avis…pas de deuxième mandat pour les lâcheurs…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Carton annoncé si, évidemment,Jean Luc, son intention se transforme en certitude d’y aller. Ce qui n’est pas encore avéré… Il a quand même fait très attention à son vocabulaire…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]