Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Région: Le PS choisit Alary pour le fauteuil de Bourquin.

Unknown-3

Les socialistes se sont réunis par 2 fois, jeudi soir, à la fédération PS de l’Hérault, à Montpellier. Ils se sont donc décidés pour présenter la candidature de Damien Alary, 63 ans, actuel président du conseil général du Gard et bien sûr conseiller régional PS du Languedoc-Roussillon. Est ce le bon choix? Dans l’intérêt de la Région, je ne le crois pas. Une candidature de compromis déliée de toute solidarité de clan, territorial ou étroitement partisane, me semblait plus adaptée à la situation. Dans mon billet précédent sur le sujet, le jour même du décès de Christian Bourquin, je ne donnais pas, par pudeur, le nom de l’élu qui avait ma préférence , même si tout le monde avait compris qu’il s’agissait de Didier Codorniou. Les seuls socialistes de la Région ont décidé autrement en choisissant Alary, qui obtient enfin le fauteuil qu’il avait âprement  disputé à Bourquin. Le message envoyé aux électeurs ne brille pas d’un éclat « rénovateur », et la tradition de la préférence accordée aux « barons » locaux cumulant des mandats, respectée . Que feront leurs alliés anciennement communistes, et que fera Codorniou en particulier, dans les jours qui viennent? Le rapport des forces à gauche semble figé, mais tout est possible en politique. On ne peut exclure, en effet, que le vice- président du Grand Narbonne , soutenu par quelques voix de la Droite régionale, en coulisses, aille en séance publique affronter  Alary … Mais attendons  le début de la semaine qui vient pour savoir si le « match » est terminé et si l’occasion d’une percée ne viendra pas opportunément se présenter avant le coup de sifflet final … Ce que je crois!

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]