Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Il y fait bon vivre, mais…

93807069_oNarbonne figure donc au 42e rang des 50 villes française où il fait bon vivre en France. C’est l’Express qui l’affirme. Bon! ce n’est pas terrible, mais avec  un modeste 6,5 sur 20 nous sommes toutefois placés devant Béziers et Nîmes. Ce qui n’est pas surprenant . Chez nos voisins héraultais, les petits commerces du centre-ville tirent leurs rideaux, tandis qu’à Nîmes, l’été il y fait trop chaud. Je plaisante à peine, tant le « bon-vivre » est plus affaire d’humeur, de sensibilité que de statistiques. Tenez, ce matin, l’esplanade des monuments aux morts était noire d’un monde recueilli et silencieux  qui, au signal donné par les autorités, s’est immédiatement vidée pour  joyeusement  remplir le parvis et l’intérieur des halles. Un extraordinaire raccourci historique, un quasi oxymore social! Et direction les tonneaux pour les officiels, les étals pour le plus grand nombre. Chez « Bébelle », le Président du Grand Narbonne et le premier adjoint de la Ville, entourés de leurs fidèles, étaient côte à côte et dos à dos, pile-poil pour l’heure de l’apéro. Vin blanc et assiette de charcuterie au programme! En  passant près d’eux, j’ai salué amicalement les uns, dit trois mots à l’oreille d’un autre, reçu la « bise » de Marie-Noëlle et les confidences de … dans une ambiance des plus chaude et décontractée. Jamais indicateur statistique ne pourra mesurer la qualité de ce genre de moment où, dans un laps de temps si court, se trouvaient condensés la mémoire et les morts d’une grande guerre et la vie dans ses aspects les plus triviaux au coeur des belles Halles de Narbonne. Le bon – ou bien – vivre est en effet affaire de circonstances plus que d’environnement social ou économique. Il est en outre inconstant, parce que d’humeur, qui elle est toujours vagabonde …  Jamais déjà là, il suffit de le vouloir voir, de le sentir, de l’habiter … de le construire. Ainsi ai-je encore le souvenir de matins froids dans un bistrot de Lille où le sentiment et la joie de vivre étaient plus forts que sur nos plages plombées de soleil, en plein mois d’août …

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Elle

    |

    sublimissime billet !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]