Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Pour Didier Mouly, l’apolitisme c’est « exit Orrit » mais « ave César » ?!

logo 2014 NN

« Le concept d’activité politique de Philippe Saurel correspond à celui de Nouveau Narbonne et à mon ressenti. Si je devais partir aux élections, il serait le meilleur concept, celui où l’élu n’est pas pris pour un larbin. » C’était le 10 septembre dernier, et ce sont les propres paroles prononcées par Didier Mouly lors de la réception, à l’Hôtel de ville, du maire de Montpellier et président de la métropole montpelliéraine, tête de liste des « Citoyens du Midi » aux dernières régionales. Hier, changement de pied radical, il sanctionne J.M Orrit, l’élu en charge de l’Occitan, pour avoir figuré sur la liste tant vantée du même Saurel, en lui retirant sa délégation, au motif qu’il n’aurait pas respecté la charte « d’apolitisme » de Nouveau Narbonne, qui règlemente l’engagement partisan. Résumons! Le sieur Orrit est candidat, aux régionales, sur une liste faite en dehors, et contre, des partis, aux côtés de Philippe Saurel, dont Mouly affirmait qu’elle correspondait aux standards « apolitiques » de Nouveau Narbonne … pour en tirer la conclusion que son délégué à l’Occitan en avait bafoué les principes. Comprenne qui pourra, mais, pour ce qui me concerne, j’avoue n’y rien comprendre. À moins qu’il n’ait voulu sacrifier ce dernier pour satisfaire sa vieille garde et faire ainsi oublier l’engagement de son sixième adjoint Jean Paul César qui, lui, brigue la présidence des Républicains dans l’Aude. Un engagement à l’évidence beaucoup moins neutre que celui de monsieur Orrit, mais au poids politique autrement plus important que celui de l’ex-délégué à l’Occitan. Dans le jeu de Didier Mouly, il représente en effet une carte qu’il joue sans scrupules apolitiques apparents, afin de nuire à son concurrent de droite, Michel Py, l’actuel secrétaire départemental du propre parti de J.P César:  « Les Républicains » qui, maîtrisant les rênes de son parti, notamment sur la circonscription de la Narbonnaise a décidé de ne plus jouer les roues de secours  de Nouveau Narbonne. Signes de cette volonté d’en découdre du maire de Narbonne, la présence aux « côtés » de J.P César, dans cette « bataille », de monsieur Carnero, l’ancien chef de cabinet de Didier Mouly, et de madame Fenateu, avec qui ce dernier constituait le binôme battu aux dernières départementales, notamment. Si j’avais cependant un conseil à donner à Monsieur César, ce serait de prendre garde à ne pas se faire, si je puis dire, balader. Car, dans cette affaire, et même dans l’hypothèse, aujourd’hui guère envisageable, où il gagnerait son pari, en se plaçant, de fait, dans la situation de candidater aux prochaines législatives sur Narbonne et sa circonscription avec le label du parti de monsieur Sarkozy, nul doute que messieurs Mouly et Malquier s’empresseraient de lui couper les ailes…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (9)

  • JUTON Alain

    |

    Ah bon Mr Mouly (fils comme père) et Nouveau Narbonne ne sont et n’ont jamais été à Droite de l’échiquier politique ? Ah oui, apolitique c’est vrai !

    Reply

  • SG

    |

    Très pertinent comme toujours… Plusieurs issues à mon sens à la candidature de Cesar…
    > Affaiblir Les Républicains afin que NN soit reconduit sans probleme et sans candidat Républicains aux prochaines municipales
    > Renforcer à fond Les Républicains pour se présenter en tant que candidat aux prochaines législatives PUIS municipales face à Didier Mouly !!!

    Qui vivra verra… Avé !

    Reply

    • fred11

      |

      Je dirais plutôt face à Mr Malquier, il œuvrera en coulisse pour sortir Didier Mouly

      Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Quelle soupe ! C’est n’importe quoi avec n’importe qui. J’avais cru comprendre, combien de fois ne l’ai-je entendu , que l’objectif de Nouveau Narbonne était avant tout une gestion saine de la ville . Mais n’entendez-vous pas cette petite clochette qui murmure à vos oreilles  » l’important c’est l’emploi » . ? Assez de politique politicarde; nous espérions des « élus responsables » au niveau et surtout compétents ; nous voilà bien servis . Pauvre Narbonne.

    Reply

  • fred11

    |

    Bonjour Mr Santo
    Sauf erreur, Didier Mouly a espéré être tête de liste audoise de la droite républicaine aux régionale sans être finalement désigné et élu. Ce n’est pas « apolitique » ça non plus. Il devrait donc s’auto-exclure de NN et retirer à lui-même toutes ses délégations non ? S’il suit sa logique ? Ou bien les règles n’engagent que ceux qui les lisent, pas ceux qui les écrivent.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bien entendu! Mais je n’ai pas voulu allonger la liste des arguments et me suis contenté de rester sur le seul cas intéressant Monsieur Orrit et Didier Mouly dans leurs relations avec Monsieur Saurel…

      Reply

  • Denis Carrière

    Denis Carrière

    |

    « Tè ! César , tu me fends le cœur !!
    Belote ! Re-belote !  »
    Ces histoires de cartes , on n’y comprend plus rien!!!

    Reply

  • Jacques PERRY

    |

    C’est pagnolesque avec ce conseiller aux mille facettes qu’est Monsieur CESAR, candidat aux élections internes aux républicains et pour toutes les listes des représentations ( sacrée prétention le jeune homme …) encore que l’ambition n’est pas une tare dans la mesure ou elle ne cherche par qu’à se faire voir sans le savoir faire !) , Là il ne nous dit pas respecter un engagement municipal en demeurant hors parti, n’en est sanctionné par le Maire à ce jour , Il va falloir à Narbonne appeler un chat un chat enfin …mais c’est ainsi à Nouveau Narbonne, d’autres avant lui ont joué de cette partition ( le nommé Parenin, la dame ABED…) de véritables navettes à tisser des toiles d’araignées – Je ferai simplement, sans méchanceté, un rappel au Sieur César, qu’un « veste » aux départementales devrait le rendre plus modeste, et que malgré son soi disant appartenance depuis de nombreuses années au sein de l’UMP, nous ne l’avons pas souvent vu aux réunions de circonscription, proposer et débattre avec ses amis du mouvements, que les éventuels coups bas à l’égard du démissionnaire délégué LR local ne sauraient le grandir surtout en appuyant sur le fait que cette division est atone, ce que je peux accepter en intervention interne, mais clairement dite et argumentée- Pour ce qui me concerne j’aime la franchise des hommes .

    Reply

  • Fred11

    |

    César battu par Chésa, 607 voix contre 167 !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

"C'est un déséquilibré", "Je me suis régalé", et autres mots et phrases que je ne supporte plus…

"C'est un déséquilibré", "Je me suis régalé", et autres mots et phrases que je ne supporte plus…

        C'est un mot, ou une phrase, lu et entendu dans les médias, après le massacre de Barcelone, qui me sort par les trous du nez : "déséquilibré". Un terroriste islam[Lire la suite]
Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

          Dans son blog, Bernard Lecomte écrit ceci : « En démocratie, le pouvoir vient du peuple. Pour tout dirigeant élu, la tentation est d’entretenir [Lire la suite]
Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]