Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: « Régénérer » le Triangle d’Oc ?

1054088_obj6626898-1_667x333

Je lis dans la presse locale que les maires de Narbonne et de Béziers, Didier Mouly et Robert Ménard, voudraient régénérer le Triangle d’Oc. Que l’on me permette donc, moi qui en fut dès l’origine le Délégué Général, d’en dire deux mots , deux mots seulement. J’aurai sans doute l’occasion d’y revenir plus longuement dans les semaines qui viennent. Et dire d’entrée de « jeu » que cette volonté n’est que d’affichage. Pour une raison simple : les compétences pour se faire sont ailleurs et principalement entre les deux Communautés d’Agglomération de Narbonne et Béziers, la Communauté de Communes « La Domitienne » et la Région. En effet, le Triangle d’Oc, est d’abord et avant tout, même s’il a changé de nom à l’arrivée aux affaires de Georges Frêche en gagnant un angle (1) : « carré régional stratégique » (!) un espace d’aménagement et de développement dont le coeur est le Narbonnais-Bitterois, mais qui incorpore aussi Port la Nouvelle et Lézignan, Agde et Pézénas (comme j’ai pu l’établir dans quelques textes et propositions …) . Un espace où il convient de mettre au point et de mener des stratégies et des politiques de développement coordonnées;  ce qui n’est plus dans le pouvoir des communes! Certes elles peuvent organiser des journées du patrimoine ensemble, mais, par exemple, sur des projets urbains intégrés, comme sur tout ce qui relève de l’aménagement et du développement du territoire , la main est au Grand Narbonne et à l’Agglo de Béziers, principalement. Preuve en est que le financement de ma délégation était assurée par elles et la Région, pour l’essentiel, et les deux CCI concernées. On voit bien ce qui peut unir deux maires qui , à l’inverse de leurs prédécesseurs, ne président pas leurs Agglos respectives, mais le certain est qu’ils ne peuvent agir à la place de ceux qui les dirigent aujourd’hui pour « régénérer » le « Triangle d’Oc »…

(1) En 2010, j’écrivais ceci :

« Nous ne ferons pas de commentaires particuliers sur l’attribution par l’Europe d’une subvention de 5 millions d’euros aux deux agglomérations de Narbonne et de Béziers à la condition de mettre en œuvre un projet urbain intégré, d’élaborer une stratégie commune et de construire un dispositif de gouvernance et de pilotage à l’échelle du territoire concerné. Rappelons seulement que ce territoire, cette stratégie et ce dispositif de gouvernance expérimental et modeste existaient depuis 1999. Que, pendant la campagne des régionales qui a précédé l’accession de Georges Frêche au pouvoir, son futur vice président, Eric Andrieu, déclarait que ce territoire (le Triangle d’Oc) n’était pas «  pertinent ». Qu’en cours de mandat, il le redevenait sur le fondement d’analyses et de textes que j’avais en son temps produits, pour gagner un angle et devenir un « carré régional stratégique » ! Que cela prouve, encore une fois, qu’il y a des réalités que le « politique » ne peut ignorer au prétexte qu’elles auraient été diagnostiqué et prises en compte par le « parti d’en face », et qu’il n’y a rien d’offensant pour l’intelligence à l’admettre. Que les présidents de Région et de Communautés d’agglomérations passent au gré des alternances, mais que le fond des stratégies et des programmes établis avec leurs équipes techniques restent. Et que, de cet « écart » entre le « dit » et le « fait », résulte une opinion « citoyenne » qui ne fait plus confiance à la gauche comme à la droite pour résoudre les problèmes auxquels se trouve confronté notre pays. Cela dit, revenons à nos affaires régionales et réjouissons nous de cette reconnaissance tardive (et désormais bien établie dans les cerveaux politiques rouges et bleus) de ce Triangle d’Oc pour lequel j’ai, un temps, pas mal œuvré… »

Photo: Midi Libre

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Ducalme

    |

    Cher Michel ,
    Décidément , il ne te sera rien épargné ….Quand Thucydide écrivait que l’histoire était un perpétuel recommencement , il entendait cela entre des périodes et des époques significatives …Quand je lis , dans ton éditorial de ce jour , que nos élus septimaniens semblent ( pour être aimable à leur égard )
    redécouvrir , en effet , quelques quinze années plus tard , le Triangle d’Oc …je suis inquiet quant à
    la « pertinence  » de leur mémoire .
    Ce qui est plus préoccupant et même angoissant est de constater encore une fois la méconnaissance
    par nos élus des compétences des agglomérations et structures qu’ils ont voulu gérer .
    Il est peut-être temps de leur conseiller des séminaires de formation … puis-je te suggérer de leur
    proposer ton aide ?
    Bien à toi

    Marc

    Reply

  • Martinez

    |

    Je n’ai pas bien compris comment en pacsant deux pauvres on produit des richesses Si vous Michel qui êtes un éminent spécialiste pouvez m’expliquer, par des mots simples, comment à partir d’un « triangle » ou d’ un « carré » on dynamise une économie moribonde, on réduit le chômage et l’insécurité , on agit sur des problèmes tels que le logement, la propreté, la circulation, etc… La géométrie ,comme toutes les sciences, est basées sur des théorèmes et des démonstrations , je ne savais pas que des figures géométriques pouvaient avoir une signification géopolitique.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]