Contre-Regards

par Michel SANTO

De la vulgarité.

AYGCALJOC6PCAZN58PXCAQPRXR4CAAWIZOLCAC5577SCAMVNXWRCABWV8ZMCA5H0LFCCAMNV184CA3TNH3ZCAMWJFL0CA8JYAHECA6T2JYMCACLRYRJCA2B91SNCAW46XJSCAYBVUZOCAN8NX9M.jpgOn a beau fuir la vulgarité, celle des hommes,sa violence et son mépris finissent toujours par vous sauter au visage. Celle de certains représentants de notre classe politique régionale surtout. A vous dégoûter d’habiter en Languedoc Roussillon. C’est en ouvrant les journaux locaux que j’ai reçu comme un crachat celle d’un G. Frêche au sommet de sa grossièreté populacière. Hier, il était donc à Narbonne pour assister à la pose de la première pierre d’un IUT et, comme d’habitude, il a balancé à toute volée et tout azimut des propos indignes. Des  » insultes  » bien grasses qui salissent leur auteur plus qu’elles ne touchent leur destinataire, certes! Mais qui me mettent toujours dans un état de profonde consternation, attéré par l’idée que l’intelligence et le savoir puissent engendrer de tels  » monstres « …

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]