Contre-Regards

par Michel SANTO

Deux humeurs!

André Navarro, le rédacteur en chef narbonnais de l’Indépendant, est bien meilleur analyste politique que son homologue du Midi Libre.

Le second nous explique, à la manière de Coué version Royal, que Jacques Bascou (PS) est bien arrivé derrière Py (UMP) au premier tour, mais que la réserve, à droite, est vide alors qu’à gauche , elle est suffisamment abondante pour qu’elle puisse encore espérer conserver son siège. De justesse, quand même, et à condition de mobiliser les abstentionnistes. Allez Jacques !

Le premier, plus lucide, qu’on est devant le même schéma que le premier tour des présidentielles, à la différence près, cependant, que, contrairement à Ségo, c’est le candidat UMP qui vire en tête (historique en terres cathares !) et qu’il serait inexact de soutenir que la gauche aurait été plus abstentionniste que la droite. Dernière remarque corroborée en effet par un sondage commenté dans Libération, aujourd’hui : « 29 % seulement des sondés se sentant proches du PS se sont abstenus, soit dix points de moins que la moyenne nationale. C’est même un tout petit peu moins que les électeurs UMP (30 %). » Aïe ! Aïe ! Jacques !

Deux manières de voir la réalité, deux tempéraments. Deux humeurs. Le Midi Libre mobilise, et voit plutôt rose.L’Indépendant analyse, et voit plutôt bleu…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]