Contre-Regards

par Michel SANTO

Echos de la campagne des législatives sur la 2eme circo de l’Aude !


Je prends connaissance à l’instant de la presse locale du jour qui fait état, notamment, de la décision prise par Michel Moynier, l’ancien maire de Narbonne adoubé par Hubert Mouly  et président-créateur de L’Agglo, de présider le comité de soutien de Michel Py, le maire de Leucate, candidat pour les Républicains. Une manière habile d’apporter la caution – indirecte – de Nouveau Narbonne (NN) à ce dernier, que lui refuse pourtant Didier Mouly, l’actuel maire de Narbonne et propre fils de celui qui fut à l’origine de ce mouvement  prétendument apolitique. Un « beau coup de billard » joué par les deux Michel qui ne doit pas laisser Didier indifférent ! Curieusement, j’apprends aussi, toujours ce même jour, qu’Anne Laurence Petel, qui fut l’attachée de communication du même Michel Moynier à la Ville de Narbonne de 1999 à 2004, avait été investie par « La République en Marche » dans la 14e circonscription des Bouches du Rhône. Une circonscription « gagnable » de surcroît ! Comme quoi le passage par la Ville de Narbonne n’est pas forcément un handicap pour s’engager dans (ou soutenir) une carrière de député. À propos du soutien du candidat de « La République en Marche » sur la deuxième circo de l’Aude, Alain Perea, celui de madame Garbay et de monsieur Granel, qui pourtant marchèrent ensemble, mais d’un pas différent, peine lui à s’exprimer de manière, jusqu’à ce jour en tout cas,  disons visible… et active !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Salade de fruit jolie, jolie , tu plais à ton père mais pas à ton Maire,
    Salade de fruit jolie, joie ,un jour ou l’autre tu perdras ta Mairie.
    Allez bonne nuit Michel.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]