Contre-Regards

par Michel SANTO

En Languedoc-Roussillon, notre classe politique serait-elle nulle ?

 

Hier, je vous invitais à dire non à la pétition lancée et votée par le sieur Bourquin et sa majorité élargie d’élus, qui refusent que Valls et son gouvernement modifient les frontières de leur fief électoral et s’en prennent à leurs mesquins privilèges de petite nobliaux de province. Petits et mesquins en regard de l’intérêt à limiter le nombre des collectivités territoriales pour les rendre plus efficientes et moins coûteuses .

Tous les conservatismes, à l’initiative de leur roitelet de circonstance, se sont donc réunis pour faire front .

Du PS aux apparentés, en passant par l’UMP jusqu’au Front National, pas une voix n’a fait défaut pour dire « non au changement »

Je note que, pour ceux là même qui crient au scandale moral en se bouchant le nez quand les voix du FN se mêlent à celles de leurs adversaires , en la circonstance , elles ont été reçues sans état d’âme et sans doute sous les applaudissements …

Une telle unanimité, rare dans cet hémicycle , méritait d’entrer dans l’histoire de cette région . Cela fut par un vote qui s’apparente à un naufrage politique et moral.

Si nos ( je n’utiliserai plus jamais , pour certains en tout cas et pour les désigner, ce possessif là ! ) élus régionaux voulaient nous apporter la preuve de leur absence totale de scrupules et du peu d’intérêt porté à la modernisation institutionnelle de notre pays, ils ne pouvaient agir aussi piteusement .

Les mots me manquent pour exprimer ma colère devant tant de misérables calculs politiciens. Soyons justes , il s’est quand même trouvé trois élus pour s’abstenir :

Je ne connais ni J.Castex ni JL Pujol, à l’inverse de F. Delacroix, qui fut le directeur de cabinet de G.Frêche à Montpellier , et son DG à l’Agglomération, avec qui j’eus, à l’époque, à traiter d’affaires communes … Je ne sais s’il me lit, mais je le salue au passage, ainsi que ses deux collègues des P.O … Modérément courageux certes , ils furent , mais suffisament pour qu’un brin d’honneur de cette Assemblé soit heureusement sauvé . On retiendra leur nom ! Comme on retiendra ceux des présidents de Conseils Généraux, sénateurs, députés et maires qui manifestaient hier à Montpellier , toutes tendances confondues, et sous le drapeau de Vézhinet – que j’ai connu plus audacieux – pour s’opposer eux aussi à la réforme … Devant ce pathétique spectacle d’une classe politique régionale qui ne veut ni entendre les voix de la raison ni oeuvrer aux changements nécessaires, que faire ? Que faire , sinon lui dire par tous les moyens qu’à cultiver ainsi sans vergogne ses privilèges, elle se prépare des nuits du 4 août . Certes symbolique, mais bien réelles … Lundi, de longues et abstraites analyses nous seront exposées pour tenter de nous faire comprendre un abstentionnisme croissant et un vote populiste en hausse constante . Ici, et peut être ailleurs, il suffit pourtant de seulement observer avec quelle noblesse nos élus se comportent ! Celle de membres actifs d’un syndicat de co-propriétaires …

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]