Contre-Regards

par Michel SANTO

Félix Fénéon : Faits divers 1210 nouvelles en trois lignes.

Capture d’écran 2014-06-04 à 23.30.51       « 184. Le notaire Limard s’est tué sur un ponton, à Lagny. Pour, en cas de chute à l’eau, rester là, il s’était amarré avec une ficelle. » « 188. Au son du biniou, les grévistes d’Hennebont ont terminé par des danses leur réunion au « champ syndical ». » « 189. Un cultivateur des environs de Meaux, Hipp. Deshayes, marié, père de quatre enfants, s’est pendu, on ne sait pourquoi. » « 196. Au Havre, le marin Scouarnec s’est jeté sous une locomotive. On a ramassé dans une toile ses intestins. » « 200. La fourche en l’air, les Masson rentraient à Marainviller (Meurthe-et-Moselle). Le tonnerre tua l’homme et presque la femme. » Et ce petit dernier : « 203. Un négociant de Courbevoie, M. Alexis Jamin, qui en avait assez de sa maladie d’estomac, s’est fait sauter la cervelle. » Extrait de : Félix Fénéon. « Faits divers. » iBooks.  

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]