Contre-Regards

par Michel SANTO

Feu ! sur la bourgeoisie 68 …

Un texte décapant ! J’ai pourtant les premiers ouvrages d’Annie Ernaux et Le Clezio dans ma bibliothèque . Mais aussi, il est vrai  » Les cahiers de prison  » … de Gramsci .

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • argos

    |

    1968 ce n’était que 23 ans après la fin de la seconde guerre mondiale!
    les guerres d’indochines et d’Algérie étaient ressentes,De Gaulle au pouvoir….
    Un monde Français déjà bousculer dans ses certitudes , ses conservatismes,….il fallait déjà un électrochoc….j’avais un peu plus de dix ans a l’époque et cela me dépasser!
    Les soixante huitards de l’Époque sont rangés des voitures utopiques et bien intégré dans une société qu’ils n’ont pas revolutioner ,par contre le vent de liberté est leur héritage, et s’il y a quelque chose a garder c’est bien celui là!
    ,

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    En mai 68, j’avais 20 ans; mon fils est né le 11 mai de cette même année; en ce temps là j’habitais Epinay sur Seine , j’en présidais la MJC ; cette année le et celles qui suivirent ont bouleversé ma vie; je repris mes études, tout en travaillant , à Vincennes etc… Je ne vais pas vous raconter ma vie Argos. Mais cela pour préciser que tout n’est pas à jeter de ces années 68, bien entendu …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]