Contre-Regards

par Michel SANTO

Le Président voit grand et double!

 

 

 

 

 

th.jpeg

 

Jacques Bascou , qui veut voir Grand pour Narbonne, a vu double hier à la cérémonie des vœux de la Communauté d’Agglomération. S’adressant à son Directeur Général, il l’a ostensiblement qualifié d’un « Monsieur le Président » plongeant l’assistance dans un fou rire vite étouffé. Son lapsus dévoilait-il le nom du vrai dépositaire du pouvoir dans cette institution, ou, à l’inverse, voulait-il, de son directeur, exprimer le désir de se l’approprier tout entier ? On penche pour… les deux hypothèses, quand on connait les relations d’amour-haine tapies au sein des couples Président-Premier conseiller. Quoiqu’il en soit, on ne doute pas que d’autres, par peur et sentiment d’être mal aimés, ont rappelé à Jacques Bascou la plénitude de ses responsabilités. Au voeux, il arrive parfois que la vue et l’esprit se troublent; et que l’on finisse par se « lâcher »… Une ruse de l’inconscient!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

      Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie". Busnel y recevait, entre autres, Asli Erdogan (1), icône de la résistance au régime Turc de son homonyme. Cette f[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

    Hier soir (enfin !), réunion publique, au Palais du Travail, à l’occasion de laquelle  Didier Mouly nous (nous car j’y étais) a présenté son projet de salle multimodale. La salle[Lire la suite]
Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]