Contre-Regards

par Michel SANTO

L’émotion de Taubira ne m’a pas submergé !

 

images-copie-4.jpeg 

Quelques minutes après l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, la ministre de la justice, Christiane Taubira, s’est dit « submergée par l’émotion ». A l’entendre et à lire ce qui s’écrit  sur la « Toile » et dans les grands médias, ce serait la réforme sociétale du siècle. Faut pas charrier, tout de même ! L’abolition de la peine de mort fut autrement plus marquante pour notre société et Madame Taubira ne saurait souffrir la comparaison avec Monsieur Badinter. Alors, que mes amis pro-mariage pour tous et anti ne m’en veuillent pas, ces débordements de joie m’ont plongé, si je puis dire, dans la plus grande indifférence. Seules d’ironiques et moqueuses pensées sont venues la troubler. Ces images à la télé de deux camps semblant jouer une révolution du passé étaient d’un pathétique ! Par réflexe, et comme toujours dans ce genre de situation, mon esprit s’est tourné vers celles et ceux parmi les plus pauvres qui vivent d’autres humiliations. Celles du chômage et de la précarité ; et du mépris dans lesquels ont les tient « en résidence » aussi. Sans doute cette « distanciation » sera-t-elle qualifiée de suspecte par nos « modernes » contemporains. Mais on ne refait pas son histoire et celle des siens ! … Cela dit, cette séquence politique nous montre un pouvoir comme jamais contesté tandis que grossit une vague de profond mécontentement . Une vague grosse de frustrations que l’opposition (et l’UMP en particulier) n’avait pas anticipée et sur laquelle elle voudrait surfer. Mais sans leader et sans projet, elle arrive trop tôt…ou juste à point pour lui servir de bouée. Dans quelques jours nous serons en mai ! Un joli mois nous dit la chanson. Quelles seront les paroles qu’on entendra chanter dans les rues de nos cités ? Ce matin, les martinets, eux, sont en nombre à voler dans le ciel narbonnais…Un petit bonheur ! Un petit bonheur qui en ce jour suffit à m’émouvoir…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (13)

  • VIET

    |

    On a les émotions que l’on peut.Moi je me suis senti ému.Emotion ou pas, il faut bien se rendre compte que la France a du retard sur la plupart  des pays libéraux. Que l’UMP ( ou son
    prédecesseur qui avait voté contre l’abolition de la peine de mort)a été larguée au poiint que l’on peut parler d’une droite plurielle où il sera désormais bien difficile de distinguer le
    leadership car il sera peut-être difficile de faire rentrer à la niche Frigide Barjot et les éléments néo fascistes qui se sont manifesté à cette occasion.

    Reply

  • raynal

    raynal

    |

    Soyons cohérents, Michel…Pour une fois que Hollande tient une de ses promesses, saluons le !

    Certes, cela ne résout en rien les multiples et gravissimes problemes que connait le pays mais pour les homosexuels (elles)il s’agit d’une reconnaissance pleine et entière par la communauté
    nationale et je comprends leur émotion et leur bonheur.

    En ayant plusieurs d’entre eux comme amis très chers, je dirais meme que je la partage, meme s’il est vrai que l’on pouvait discuter, reflechir et débattre plus sereinement sur les modalités de
    la chose.

    J’avoue, quand a moi, que les gesticulations de cette ridicule caricature en mal de la notoriété que son talent de comedienne ne lui aurait, certes, jamais donnée…J’ai nommé cette Frigide
    Barjot (frigide c’est son problème, barjot c’est hélas le notre ), la brochette choisie de tous ces conservateurs de droite (dans le sens le plus ringard et le plus archaique du terme ) associés
    a ce que l’église a de plus moyennageux et le tout avec les fachos casseurs de pédés…condamnés du bout des levres par Boutin et ses soeurs de charité…!

    Merci…Très peu pour moi !

    De dubitatif que j’étais au départ (notamment sur le sens donné au mot mariage si lourd de symbolique )ces personnages m’ont très clairement repoussé sur la fin dans le camp des favorables a la
    loi.

    Et voilà comment par betise, fanatisme, intolérence on escamote un débat…!

    En l’occurence les regles de la démocratie se sont imposées, qu’on en soit ou non satisfait cela reste a l’honneur de notre société…!

    Pour le reste l’avenir nous est caché, les choses évoluent a une vitesse qui peut parfois nous interpeller et nous choquer ou nous surprendre, les balises, les repères volent en éclats…Plus que
    jamais sachons raison garder, sachons que les préjugés depuis que le monde est monde sont faits pour etre dépassés….Gardons l’humain et sa dignité au centre du débat, écartons les fanatiques et
    les intégristes de tout poil !

    Moi, j’espère bien boire un bon coup avec mes amis homos pour feter avec eux l’evenement !

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je ne discutais pas de cela dont tu parles Jacques. L’ayant fait déjà fait dans des billets précédents… Sur le mariage en tant qu’union civique accordée de plein droit aux couples homosexuels
    je n’ai rien à opposer ni en principe ni à fortiori en sentiments… Mais que veux tu, comme je le dis sans pouvoir ni vouloir l’expliquer, ce vote solennel hier et ces manifestations qui l’ont
    accompagné de joie et de regrets m’ont laissé indifférent. Sans doute est ce du à ma propre idiosyncrasie… Je le suggère dans ce texte. Au lecteur d’en cerner les contours…avec son
    imagination et son intelligence. Ces billets ne peuvent tout expliquer et puis, et puis surtout, comme disait l’auttre: il n’y a qu’un seul art, celui d’omettre.  Avec le risque, qui n’en
    est un pour moi en tout cas, du malentendu ou de l’incompréhension… 

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je ne suis pas un handicapé émotionnel, vous l’aurez remarqué… Sur le fond de ce sujet , je me suis expliqué, comme je le rappelle à l’ami Jacques, et ce n’était pas l’objet de ce billet. Mais
    que voulez vous, je résiste peut être un peu trop à l’injonction qui nous est faite de manifester en masse l’amour que nous porterions en l’espèce à nos amis (es) homosexuels (lles). Emotion mise
    à part, comme vous dites, le constat que vous faites est juste. Vous me permettrez cependant de ne pas partager quelques éléments de vocabulaire, comme  » niches  » et néo fascistes…

    Reply

  • viet

    |

    Merci à Mr Raynal pour son article qui montre qu’une grande partie de la population est sensible à ces questions sociétales.

    Moi je mainiens les mots « niche » /

    car Mme Barjot semble bien être le chien de garde d’une droite cachée réactionnaire.

    et « néo fascistes » car comment interpréter les menaces de mort et ces débuts de harcèlement(pour ne pas dire de persécutions) de ces différents groupes de droite contre des élus ou des
    journalistes qui ne partagent leurs idées. Comment interpréter ce reniement des institutions républicaines relayé par des élus UMP niant au Parlement la faculté de voter la loi en parlant de
    « coup d’état » parce que le calendrier a été un peu avancé alors que l’on parle maintenant depuis plusieurs semaines de ce texte? L’UMP crée là un précédent sérieux dont elle aura à se repentir un
    jour en ayant dévalorisé la Parlement et justifié (sans les condamner) des viloences verbales et des menaces contre les élus.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Chien de garde, niche, néo fascistes ! Bon, après tout chacun son style…Mais attention de ne pas raisonnez par amalgame , comme ces groupusculaires imbéciles de Civitas et du Gud. Si les anti,
    n’étaient que ceux là, il n’y aurait pas grand monde dans les rues…Ne croyez surtout pas non plus que je sois insensible aux questions sociétales. Disons que ma sensibilité n’est pas aussi vive
    que la votre et celle de Jacques ! l’émotion n’est pas toujours bonne conseillère, surtout en politique. Je n’ai plus en tête le bouquin de Kundera dans lequel il dit cela mieux que moi.  » La vie
    en fête « , non !

    Reply

  • pibouleau

    |

    bien qu’étant indifférent au mariage gay (je suis contre le principe du mariage cellule de base de la répression et structure constitutive de notre société) je partage avec MADAME TAUBIRA (une
    grande dame n’en déplaise à certains !) ce moment de joie au nom, tout simplement,d e l’égalité des droits. Quant je vois les débordements de Rigide Cageot et en réponse la joie des « marieurs »
    j’en suis ravi. D’un côté la hargne, l’agressivité et de l’autre l’amour de son prochain. Amour de son prochain ! ça doit te parler ça Michel ?

    Bonnes épousailles et tous ces citoyens qui vont partager une vie commune.

    La démocratie c’est ça aussi, l’EGALITE,

    stérile de fair ela fine bouche faut savoir aussi laisser libre cours à ses impulsions et ses sentiments. Le coeur a ses raisons !

    Reply

  • raynal

    raynal

    |

    S’il s’agit, Michel, d’un recul, d’un détachement devant ce que le sage qualifierait de vaine et futile agitation humaine…D’une reférence a l’ecclésiaste  »vanitas, vanitatum y omnia
    vanitas », d’un repli sur son aventin personnel…J’ai souvent aussi cette tentation, Michel, quand il m’arrive de me prendre pour un philosophe…

    Mais très vite, l’humanité et ses exigences frappent a ma porte…Nul n’est une ile et le combat reprend. J’essaie de ne pas oublier…  »ce que vous avez fait au plus petit de mes frères, c’est
    a moi que vous l’avez fait  »(toi tu connais, bien sur, Boutin peut etre pas ou elle a oublié,elle. )

    Si il s’agit de monter du doigt tous ces prétentieux faiseurs d’opinion et leurs suiveurs qui font leur toutes les modes du moment que celles ci leur donnent une posture progressiste  »et
    leur permettent de se faire reluire l’auréole au moindre cout…Je te rejoins aussi. Nous savons bien que depuis un certain temps dans les milieux bien pensants de boboland…Gay is beautiful…

    Pour moi, vois tu, gay n’est ni bien ni mal, ni rien…Gay n’existe pas…Je ne vois que l’etre humain avec ses joies, ses peines, ses angoisses, sa peur et son désir éperdu de
    reconnaissance…Celui ou celle là est mon semblable et qu’est ce que j’en ai a f…de la façon dont il fait l’amour !

    Ce petit mot pour Pib:

    Bien que marié deux fois (la vie est quelquefois burlesque ) j’ai toujours partagé votre opinion sur le mariage…C’etait une de nos plus fermes convictions de soixantuitards.

    Ne trouvez vous pas amusant de constater que ceux (ou leurs héritiers ) qui, comme nous, stigmatisaient le mariage en tant qu’institution bourgeoise et oppressive se retrouvent aujourd’hui parmi
    les plus farouches defenseurs du mariage gay ?

    C’est ainsi que ce qui etait ringard et haissable chez les hétéros devient soudain tendance chez les gays !

    Decidement l’ame humaine demeure le plus grand des mystères…Hein ?

    Reply

  • pibouleau

    |

    Ce petit mot pour Raynal Ben oui, kamarade nous ne sommes pas a une contradiction de plus. La mouvance gay, par def a mes yeux libertaire et libertine, porteuse (sic) du mariage, des plus
    conformiste façon de vivre le couple, c est un comble. Ce souci de notabilisation et d’intégration (d’embourgeoisement !) me dépasse. Mais bon je vais pas priver mes potes (de la FM rose) de ce
    plaisir, avec ses emmerdes a la clef. Très interessante démonstration de ta part Raynal.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Certainement pas la tentation de Venise ou d’ailleurs fu-il une île de celles dont on vend les beautés de cartes postales chez nos marchands de rêves en groupes… Pas d’Aventin et que sais je
    encore…J’ai déjà dit et le redit encore que mon indifférence à cette émotion « collective » ( comme à celle de madame Taubira ah! son temps des cerises chanté au Sénat )  était teintée d’une
    ironie, bienveillante et moqueuse . Et je persiste à penser que ce mariage pour tous n’est pas la  » révolution du siècle  » que l’on nous présente… Pour le reste Jacques, je suis du plus grand
    libéralisme sur le plan des moeurs, en doutais tu ? Cela dit Genet doit se tordre devant ce spectacle…je me contente de sourire, comme si l’amour entre deux êtres avait besoin du mariage, comme
    symbole ou cadre juridique, pour être…et, c’est une autre affaire, perdurer… Combien de couples mariés vivent dans la détestation l’un de l’autre…Mais là j’ouvre une autre piste de
    réflexion…

    Reply

  • raynal

    raynal

    |

    Non, Michel, je n’ai jamais douté de ton libéralisme en matière de moeurs, c’est vrai que tout cela ferait bien rigoler Genet et d’accord avec ceci qui sera notre conclusion au debat de ce
    jour…L’amour n’a besoin de rien d’autre que de lui meme pour donner un sens a la vie…Et tout le reste est littérature.!

    Reply

  • viet

    |

    Certains auront beau trouver tous les arguments (ou toutes les arguties) cela ne fera jamais que révéler leur aversion pour cette loi . La société a évolué: les homosexuels ne sont plus à la
    marge de la société ils  SONT DANS LA SOCIETE: ils ont d’ailleurs parfois été mariés e tont eu des enfants avant de vivre avec un compagnon (ou une compagne). Ce n’est plus l’époque de Genet
    où l’homosexualité était encore un délit (aboli par la Révolution,remis en vigueur  par Vichy, à nouveau aboli par un gouvernement de gauche malgré une droit aveugle et bornée).C’est vrai ,
    j’aurais préféré que cette loi soit votée et que tout par ailleurs aille bien pour  notre pays mais je me réjouis de cette loi.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    J’espère que vous ne me mettez pas dans les  » Certains  » tout de même…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]