Contre-Regards

par Michel SANTO

L’illusoire fusion des régions et départements !?

 

 

2350136-ide-france-redecoupageballadur-regions-jpg-copie-1.jpg

 

 

 

Et revoilà le serpent de mer de la fusion des régions et de la suppression de départements… qui devraient permettre de financer, par les économies engendrées, une partie des baisses de charges des entreprises, et contribuer à alléger les dépenses publiques de 53 milliards sur 3 ans à partir de 2015. L’expérience démontre pourtant que toute réforme qui conduit à réduire le nombre des élus locaux, des fonctionnaires territoriaux, des présidents, vices-présidents, présidents de commissions etc… des dites collectivités, en France, est condamnée à l’échec à cause des mêmes, qui ne sont évidemment pas d’accord. J’attends donc avec impatience et intérêt la méthode et les conditions dans lesquelles ce chantier , sans cesse ouvert et jamais commencé, sera lancé. D’autant qu’il est envisagé de le faire , si j’ai bien compris –  ce que je  crois ! – que si les élus concernés sont volontaires . On peut donc s’attendre au mieux, et à la marge, à certains regroupements,  mais à la condition de fortes incitations financières puisqu’il est exclu  d’utiliser d’autres moyens plus coercitifs pour ne pas dire plus expéditifs et moins onéreux, comme cela s’est fait dans d’autre Etats européens depuis déjà belle lurette . Au final, je ne suis pas du tout convaincu qu’il faille en attendre d’importants gains de productivité, comme l’espèrent Hollande et son gouvernement. En effet, les masses salariales des fonctionnaires éventuellement concernés ne seront pas amputées ( statut oblige, il faudra bien les recaser ailleurs );  et je fais le pari que les élus seront recyclés eux aussi ( au nom des compétences acquises !… ) dans les nouvelles entités territoriales. Sans parler des personnels et élus des associations et établissements para-administratifs … Enfin, je voudrais rassurer ceux de la Région Languedoc-Roussillon, à défaut de ses contribuables : elle ne figure pas dans les scénarios de fusions envisagés(1) . Midi Libre, qui alertait hier l’opinion régionale des menaces qu’elle encourrait, devrait être soulagé. L’époque est finie, je l’ai connue et connu ses acteurs, où un président de Conseil Général, celui de l’ Aude, Raymond Courrière, comme son voisin catalan du moment, revendiquaient, non sans arguments et de concert, un rattachement à la région Midi Pyrénées … Une dernière petite observation , anecdotique, pour mesurer la densité politique et l’importance des réseaux d’allégeance, institutionnels et politiques, tissés dans une région: toujours dans le Midi Libre d’hier, une belle photo de Christian Bourquin , le président du Conseil Régional du Languedoc Roussillon présentant ses voeux, à Montpellier,   devant 5000 personnes…

 

 

(1) Dans ce scénario à 15 régions, une grande région Aquitaine serait créée, ainsi qu’une région regroupant le Centre et une partie du Pays de la Loire. La Loire-Atlantique serait rattachée à la région Bretagne. Le Limousin et l’Auvergne fusionneraient, au même titre que l’Alsace et la Lorraine, ou la Haute et Basse-Normandie. Enfin, la Picardie serait partagée entre l’Ile-de-France et le Nord.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • IKOR31

    |

    quelque peu confuses vos reflexion Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées coopérent déjà dans le cadre de l’Euro région Pyrenées Méditerranée, GECT groupement européen de coopération territoriale
    avec Catalogne et Baleares.

    Languedoc Roussillon + Midi Pyrénées = 5,6/6 millions d’habitants ensemble à contrebalancer de 7,6 millions de la Catalogne.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Mais je ne vois pas en quoi l’Euro Région ( pour votre information, lors de sa création , J. Blanc présidait le Languedoc Roussillon, Pujol la catalogne, Censi Midi Pyrénées etc… et j ‘avais ,
    DGA du Languedoc Roussillon, la responsabilité du groupe de travail interrégional: Universités-Recherche-Transferts de technologies : je connais bien ces problématiques et celle de notre région
    en particulier !… ) permet ou permettrait des économies d’échelle et donc de la diminution dans les dépenses de fonctionnement des régions en question , pour plus d’efficacité opérationnelles.
    Relisez mon texte, il ne traite que d’un sujet: l’illusoire fusion des régions et des départements comme moyen de diminuer la dépense publique… Je présente des arguments, contestez les… avec
    des arguments ! Bien à vous et merci pour votre commentaire.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]