Contre-Regards

par Michel SANTO

La plénitude de l’être.

Hengki Koentjoro

 

 

Il est des images qui vous emmènent à l’extrême limite de nos facultés de penser.

Car elles disent tout de notre rapport au monde. Sans autre recours que ce mouvement de l’âme qui vous plonge instantanément dans l’universel sentiment de solitude et de fragilité face à l’infini pesanteur du temps et de l’espace. Un sentiment de solitude et de fragilité  qui en magnifie ici l’infinie beauté. Photo signée  Hengki Koentjoro Photography

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]
Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

          Les TGV arrivent bien à Béziers. Il en repartent aussi. Comme à Narbonne, Perpignan et Montpellier. Et ce depuis quelques années déjà. Qu’ils ne roulent[Lire la suite]
L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

            Voilà qui donne une idée du chantier que le gouvernement a décidé d'ouvrir. Dans un rapport remis ce 11 décembre, la Cour des comptes appe[Lire la suite]