Contre-Regards

par Michel SANTO

L’actualité selon Félix Fénéon ! A se tordre …

images-5

Félix Fénéon (1861-1944) a créé en 1906 dans le journal Le Matin une rubrique intitulée Nouvelles en trois lignes qui fut vite célèbre. S’inspirant de faits-divers réels, il les réécrivait de manière à en faire ressortir la cruauté ou le comique, dans une mécanique implacable.

J’en reproduis ici quelques unes . A se tordre !

Rattrapé par un tramway qui venait de le lancer à dix mètres, l’herboriste Jean Désille, de Vanves, a été coupé en deux.

M. Abel Bonnard, de Villeneuve-Saint-Georges, qui jouait au billard, s’est crevé l’œil gauche en tombant sur sa queue.

Le Dunkerquois Scheid a tiré trois fois sur sa femme. Comme il la manquait toujours, il visa sa belle-mère : le coup porta.

De trouver pendu son fils Hyacinthe, 69 ans, Mme Ranvier, de Bussy-Saint-Georges, fut si déprimée qu’elle ne put couper la corde.

Comme son train stoppait, Mme Parlucy, de Nanterre, ouvrit, se pencha. Passa un express qui brisa la tête et la portière.

Une machine à battre happa Mme Peccavi, de Mercy-le-Haut (M.-et-M.). On démonta celle-là pour dégager celle-ci. Morte.

C’est au cochonnet que l’apoplexie a terrassé M. André, 75 ans, de Levallois. Sa boule roulait encore qu’il n’était déjà plus.

Rue de Flandre, Marcel Baurot, et cette quintuple amputation lui fut mortelle, a eu les doigts coupés par une scie circulaire.

Le soir, Blandine Guérin, de Vaucé (Sarthe), se dévêtit dans l’escalier et, nue comme un mur d’école, alla se noyer au puits.

Mlle Paulin, des Mureaux, 46 ans, a été saccagée, à 9 heures du soir, par un satyre (22 ans, trapu, chapeau mou sur visage ovale).

Pour la cinquième fois, Cuvillier, poissonnier à Marines, s’est empoisonné, et, cette fois, c’est définitif.

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alain De Vos

    |

    C’est vraiment excellent ces petites chroniques. Certains devraient s’en inspirer.
    C’est FF qui s’occupa des Illuminations de Rimbaud pour La Vogue.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Pour les débuts de Port-Leucate, Jacques Séguéla, qui commençait sa carrière dans la publicité, a conçu sa campagne de promotion imaginée en 1968 avec ce slogan : "Port-Leucate, le pays de la [Lire la suite]
De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carri[Lire la suite]
La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré, vendredi 15 juin, que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du[Lire la suite]
Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Mercredi, lors de la traditionnelle et très courue séance de l'Assemblée Nationale consacrée aux questions au gouvernement, Alain Perea a expédié un puissant missile en direction des 13 présidents de [Lire la suite]
Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande

Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande

    Dans son très intéressant article : "Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande" [1], Patrick Chastenet, Professeur de science politique à l'Univer[Lire la suite]
Patrick Chappert-Gaujal transmue l'Aspirateur en "objet" d'art…

Patrick Chappert-Gaujal transmue l'Aspirateur en "objet" d'art…

Samedi, 17h 30, sur le "parvis" de terre battue de l'Aspirateur une foule exceptionnellement nombreuse d'artistes, de collectionneurs, d'hommes et de femmes politiques (de tous bords et statuts) d'a[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :