Contre-Regards

par Michel SANTO

L’ancêtre du réveil: les tôqueurs de fenêtres .

  Pour tous ceux et celles qui, comme moi, on beaucoup de mal à se lever de bonne heure – le matin !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Claire

    |

    Un ami de mes parents m’avait raconté que certains “jeunes “ aimaient à faire cette bonne blague à Lodève : On toquait à la fenêtre d’un brave homme , lequel en “panel ‘ se mettait à la fenêtre dans une lumière encore blafarde – c’était l’aube – “ Eh , mais vous êtes fou , j’ai pas demandé à être réveillé ! “ A ce moment là , les “jeunes “ lui frottaient la figure avec au bout d’une longue canne , un chiffon bien trempé de purin ; et c’étaient des rires sans fin , des rires aussi dans les estaminets quand on racontait qui s’était fait “prendre “ ; c’est sur , il n’y avait pas la “télé “ !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]