Contre-Regards

par Michel SANTO

Le mammouth est toujours vivant.

 

 

À la sortie du CM2, un enfant sur cinq ne maîtrise pas ses fondamentaux. Afin de les détecter le plus tôt possible, un système d’évaluation a été mis en place. Que les syndicats d’enseignants (1) refusent. Les plus militants d’entre eux donnant les réponses aux tests sur internet. Les raisons ? Toujours les mêmes : le pouvoir cherche à « stigmatiser » les mauvais élèves, les mauvaises classes, les mauvais établissements, les mauvais directeurs etc…Pourquoi ? Pour mettre en concurrence tout le système éducatif et promouvoir les meilleurs. Les meilleurs élèves, les meilleures écoles, collèges etc… Toujours la même antienne. Et toujours la même réponse de ce qui se disent appartenir à la « communauté éducative » : plus de moyens, plus de postes, moins d’élèves etc… Problème : la France est, au sein de l’OCDE, le pays qui consacre les budgets par enfants scolarisés les plus élevés et celui qui obtient les moins bons résultats. Cherchez l’erreur ! Et puis pourquoi donc opposer les moyens à la prévention ? Le réel serait-il criminogène et sa représentation un assassinat politique ? Décidemment le Mammouth est toujours vivant. Vivant et fossilisé. Enfermé dans les glaces idéologiques d’un monde a jamais perdu.

(1) : A noter cependant la position un peu plus nuancée du syndicat SE. UNSA

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]