Contre-Regards

par Michel SANTO

Le ridicule ne tue pas encore.

On ouvre les journaux, comme tous les matins. Une nécessité plus qu’un plaisir. Vite, vite pour ne pas désespérer le reste de la journée. Le ciel est clair et le soleil est au rendez-vous. Et je n’ai pas l’intention de me laisser envahir par ce sentiment de révolte qui me monte à la gorge et me laisse muet d’indignation. Ainsi, dans le Monde, Madame Savigneau, l’ex papesse du Monde des livres, interviewe Julien Dray, qui vient de sortir, lui aussi, comme tant d’autres, un témoignage pathétique sur ses démêlés avec la justice et ses camarades. A la Une du même, toujours, le syndicat SUD, qui a lancé la curée vendredi 18 septembre, contre Sarkozy en visite à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) pour y  pour fêter la 2 500e greffe du foie. Une chronique, cependant, bien écrite et pour sauver le tout, sur «  les jeux de pouvoir », qui illustre sur un mode léger, cette remarque d’Orwell dans je ne sais plus quel texte, à savoir que la politique n’est que violence et mensonge. J’ajouterais qu’il est dans sa nature, aujourd’hui plus que jamais, d’être aussi ridicule…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

      Voilà, c’est fait ! Le siège du Grand Narbonne (et les services) va quitter le centre ville pour s’installer à sa périphérie (au sein d’une zone d’activités – et commer[Lire la suite]
Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]