Contre-Regards

par Michel SANTO

Le style Macron ! Quel style ?


Quand,  moyen de taille et plutôt élancé, il apparaît sur mon écran de télé ; torse chemisé offert à ses fans et bras  tendus vers les nuages ; le visage contracté, mais lisse, avec dans les yeux ce regard allumé du désir de briller, d’éblouir, j’éprouve, à l’écouter, un étrange malaise. Malgré toute mon attention, ses mots, ses gestes glissent sur ma conscience du moment. Peu s’y fixent !  Car elle ne se nourrit pas que d’idées et de projets fussent-ils brillamment  exposés.

Comme un acteur, l’homme, ou la femme, politique doit être  son personnage et sa vérité à la fois pour susciter  l’adhésion du spectateur à son jeu ; à son histoire et ce qu’elle raconte de ceux qui la partagent et la vivent, même dans l’illusion, avec lui. Pour le meilleur ou pour le pire. Le style, la forme, en politique comme en littérature, c’est aussi du fond qui remonte à la surface. À la différence de la « com » qui ne transmet rien d’autre que du vide…

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Didier

    |

    Allez, osons. Un opportuniste arriviste sans scrupules

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Quand je le regarde et l’écoute j’ai l’impression que le pire est devant moi .

    Reply

  • coupeaux

    |

    bonsoir Propos de Macron sur la colonisation: « on a sorti cette phrase de son contexte  » DIT IL!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]