Contre-Regards

par Michel SANTO

Le symptôme alsacien ! Un de plus…

 

 

 

 

imgres-copie-34.jpeg

 

 

 

Ce dernier weekend, un fait d’une extrême importance, en Alsace a eu lieu, et nos commentateurs, que nous dirons « cahuzaqués », depuis, dédaigneusement, semblent l’ignorer. Ou le minorer ! Les alsaciens,en effet, par voix référendaire, ont rejeté l’ambitieux et profitable projet de simplifier le « mille feuilles » de leurs collectivités. Un absurde système qui coûte cher en impôts et bureaucratie ; en petites et grandes corruptions aussi, « organisées » par de non moins grands et petits « féodaux », principalement  soucieux de leurs rentes et de leurs seuls intérêts. Chez eux, comme chez nous évidemment ! Echec donc de l’appel au peuple et de la démocratie directe sur un sujet dont tout le monde pourtant s’accorde à dire qu’il est de première nécessité, gâchis historique surtout, qui interroge sur les limites de la démocratie et sur la gouvernabilité de ce pays. Un symptôme de plus qui montre à quel degré d’irresponsabilité collective nous sommes arrivés. Pas vraiment de quoi être fier ! Déjà que, du monde entier, on se gausse de notre arrogante vanité ,ces jours ci malmenée, manquait plus que cette farce de démocratie participative pour l’achever. Pour l’achever est sans doute exagéré, d’autres sans doute viendront parfaire cette lamentable tendance à se complaire dans le désir d’immobilité tout en chantant l’envie de tout changer. Pas de quoi rire, vraiment !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • P. B.

    |

    Clair, concis et…dans le mille !

    Comme à l’habitude.

    Reply

  • viet

    |

    Exact. Il y a de quoi douter du suffrage universel. A remarquer que la gauche mélanchonnienne comme la droire lepeniste étaient contre comme hier elle était contre le projet d’aller plus
    loin dans l’intégration politique européenne.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Exact viet !

    Reply

  • pibouleau

    |

    Sur le fond d’accord avec l’analyse de Michel.

    Toutefois faut modérer un tant soit peu en ce sens que : l’électorat peut etre aussi manipulé par les « féodaux » soucieux de préserver leur pré-carré. Noter aussi al très (très) forte
    abstention

    C est peut être là la chose a retenu les effets « cahuciens » (sic) sur l’électorat : la progression de l’abstention, la perte continuelle de notorieté du chef de l’etat (30% max de
    confiance)

    Danger…pour les puissants

    Reply

  • Michel Santo

    |

     Da!

    Reply

  • pibouleau

    |

    PITIE !

    De grâce cessez d’assimiler les votes marinistes et mélonchoniens

    Europe : en effet contre l’intégation européenne. L’Europe Unie n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais (voeu !)

    L’uerope du sud allié a l’afrique blanche (et particulirement le maghregb) forment un tout : culturel, économique et politique

    c est dans ce sens qu’il faut oeuvrer

    la France du Sud doit lorgner grand sud

    et laisser la France du Nord, les analphabète d’Oïl à leuir flirt avec les frisés et les continentaux

    je suis fier d’être un franco-maghrébin

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]