Contre-Regards

par Michel SANTO

Les années folles de Narbonne.

Assis à la terrasse du Rive Gauche, je lis l’édition spéciale des 11 et 12 août de la feuille   » Les cris d’antan  » publiée à l’occasion de ces deux jours placés, par l’équipe municipale, sous le signe des  » années folles « . Au verso, une série de faits divers aussi amusants que représentatifs de toute une époque. Ainsi apprenons nous que  » Depuis quelque temps, et les affaires subissant un temps d’arrêt , nos demi-vierges vont chercher sur les boulevards une clientèle de moins en moins fidèle et assidue… »  et que « les agents de services ont dressé procès-verbal au sieur Antoine T… sujet espagnol, rue Sambre et Meuse, qui lavait sa vaisselle à la fontaine et contre madame M… rue Barra, pour jets de matières fécales… » Encore plus drôle, au recto, mais plus contemporain, puisque signé par le Député-Maire, cette fois ci assisté de l’adjointe aux animations et un nommé Delattre de l’Académie, non pas Française mais   » de  Spectacle (sic) « , un texte, en forme d’édito, à placarder dans toutes les salles de classe. Dont je vous livre ici deux extraits:  » Pour animer un fil conducteur finement tressé, bon nombre d’ artistes fourmilleront dans le centre ville… » Imaginez donc une fourmilière d’artistes animant un fil conducteur! Et ceci encore, qui conclue « poétiquement » ce texte:  » Nous sommes heureux d’ouvrir avec vous cet écrin du souvenir… Et laisser filtrer l’encens du souvenir de cette mémoire d’antan. «  Filtrer de l’encens!! Après avoir ouvert un écrin?! On dira que je me répète, mais je ne peux me résigner à ce laisser aller.Le souci de la forme est aussi un souci de soi, du monde et des autres. Et je ne me lasserai jamais d’en dénoncer l’oubli…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle fait peur !

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle f

                  Un insoumis traqueur de "fascistes planqués", filme un individu casqué tabassant un manifestant place de la Cont[Lire la suite]
Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :