Contre-Regards

par Michel SANTO

Les légions d’honneur se reçoivent à la pelle!

 

 

 

 

Tardi.jpeg

 

Chaque année, ils sont 3200 à être décorés de la légion d’honneur ; et tous ne sont pas des aigles ! Quant aux anciens ministres,  préfets honoraires, députés ou sénateurs, ils le sont tous de droit ou presque ; et pourtant  peu d’entre eux brillèrent. C’est son refus qui retient à présent l’ attention, plutôt que son acceptation.  Tardi aujourd’hui, avec Camus, Sartre, Aragon et Marcel Aymé resteront dans l’histoire pour l’avoir refusé. Edmond Maire aussi qui sagement fit observer : « Ce n’est pas à l’Etat de décider ce qui est honorable ou pas ». Une occasion ratée pour Jacques Bascou, notre ancien et modeste député, d’enfin avec panache se distinguer …

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • pibouleau

    |

    L’ancien et le modeste

    risquerait-il une gamelle?

    car

    DE GAMELLE EN PELLE

    IL N Y A QU’UN PETIT PAS

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Hi, hi!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]