Contre-Regards

par Michel SANTO

Les paroles étoilent la nuit des choses.

 

 

 

10 heures 30. Dimanche. Direction le Moulin du Gua ! Avant de rejoindre la rue de l’Aude, je coupe à travers une résidence. Ce que jamais je fais. Devant moi, un poème de Max Rouquette ! Couvrant de ses quelques mots toute une façade… Juste avant que ne tombe la pluie…

 

« Les paroles étoilent la nuit des choses

  Elles se mirent dans l’étang

  [des monstres abandonnés

  au fond du puits éternel des ténèbres.

 

 Les paroles sont de la lumière en chemin

 qui ne savent pas si quelqu’un les attend.

 

 La nuit infinie. »

 

Quelques heures plus tard, étrange et douloureuse coïncidence, une étoile s’éloignait…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • marie therese brunet

    |

    J’ai retrouvé : Henri Gougaud ‘les sept plumes de l’aigle’ amitiés

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Bien sur! …Belibaste…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]
Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]