Contre-Regards

par Michel SANTO

Les tueurs sont toujours « sympas »!

un-si-fragile-vernis-d-humanite---banalite-du-mal,-banalite-du-bien-1177292-250-400

C’était le mois dernier! Quatre militaires tués dans une fusillade, dans le Tennessee. Le tireur a d’abord visé un centre de recrutement de l’armée américaine, puis s’est attaqué à une base militaire un peu plus loin, avant d’être abattu par la police.Une ancienne camarade d’école a assuré que le jeune homme, discret, était apprécié de ses pairs : «Il était sympa, drôle, gentil », s’est ainsi rappelé Kagan Warner, citée par le journal local Chattanooga Times Free Press. « Je n’aurais jamais pensé qu’il puisse faire ça.» Toujours sympas les tueurs, en effet. Malheureux ou victimes. Toujours les mêmes mots. Aujourd’hui et demain encore. La banalité du mal, qui toujours se cache. Sous un beau visage, de bonnes manières, de « justes » causes… Quand il se montre et s’exhibe, souvent nous détournons le regard. L’humanité, pour ne pas dire la civilisation, est un bien fragile vernis. Une banalité, je le sais…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Législatives 2017 ! Il existe bien une « intelligence collective » du corps électoral...

Législatives 2017 ! Il existe bien une « intelligence collective » du corps électoral...

Dimanche matin, aux Halles, autour d’un tonneau et devant un café, évaluant les chances des divers candidats aux législatives, cette remarque désabusée d’un de mes interlocuteurs à propos de l[Lire la suite]
Mes chroniques du 27 mai 2017 sur Radio Grand Sud FM…

Mes chroniques du 27 mai 2017 sur Radio Grand Sud FM…

Mes chroniques du 27 mai 2017 sur Radio Grand Sud FM (92.5) :   1) Le financement public des partis est une des raisons qui  explique le grand nombre de candidats à ces législative[Lire la suite]
Radio Grand Sud FM. Radio Barques avec Alain Perea... En Marche !

Radio Grand Sud FM. Radio Barques avec Alain Perea... En Marche !

      Écouter la troisième partie de Radio Barques ici  :[Lire la suite]