Contre-Regards

par Michel SANTO

L’immonde « com » du maire de Béziers. | Contre-Regard.com

De centre à centre, la Ville de Béziers est à 28,5 km de Narbonne : 34 minutes en voiture me suffisent pour rejoindre la rue de la République de ma voisine biterroise. Sur des panneaux d’informations municipales on peut y voir depuis hier ces affiches qui font honte à sa devise et son histoire. Des affiches qui, avec un migrant de couleur, capuchonné, entouré d’autres, « barbus », au premier plan, font masse au pied de la cathédrale Saint Nazaire. La guerre de civilisation, de religion et le grand remplacement figurés en une seule image. Une guerre portée et imposée par un « Etat collabo » au « coeur » même de la cité, en son  centre ¹, comme la légende le souligne en jaune. Le jaune ² de la trahison, de l’exclusion, de la stigmatisation… Et ces points de suspension : un non-dit plein de sens : insécurité, islamisme, terrorisme etc… Bref ! Une « com » immonde et putassière qui devrait amener tous les élus qui fréquentent encore ce maire, je pense à celui de Narbonne en particulier, à lui tourner résolument et définitivement le dos, au risque de se voir éclabousser, eux aussi, par ses abjects pavés idéologiques…

Lire aussi l’éditorial de Bruno Modica sur le site « Les Clionautes« en cliquant sur (ici)


  menard-migrants  

¹ Laure Bardiès y voit trois options non exclusives : l’option « sociale » : l’affiche s’adresse plus particulièrement à la population du centre-ville de Béziers ; l’option « symbolique » : au centre des villes ou des villages, il y a, pour aller vite, l’église et la mairie ; l’option « militaire » : Béziers est en état de siège et l’ennemi est sur le point de pénétrer au coeur de la citadelle.

² Saint Louis obligea les juifs, considérés depuis les croisades comme les alliés des musulmans, à porter une rouelle de couleur jaune, en signe d’infamie. Les nazis suivirent…


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas à lire aussi les billets proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Joel Raimondi

    |

    Abject, Ignoble, ignominieux, immonde, infame, inqualifiable, honteux, sordide …. les mots manquent pour disqualifier cette campagne innommable qui vise à faire le buz … Alors se taire pour ne pas en rajouter …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Mélenchon entre théâtre ce soir et télé réalité…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Mélenchon "Entre théâtre ce soir et télé réalité "       Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et ca[Lire la suite]
Alain Perea se tire une balle dans le pied !

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

  Narbonne, vendredi 23h 30   Depuis ce matin, Alain Perea se fait tirer comme un lapin sur les réseaux sociaux. À ses trousses, des milliers de "fusils" venus des quatre coins du[Lire la suite]
Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :