Contre-Regards

par Michel SANTO

Marie-Noëlle Garbay, la 4e adjointe de Didier Mouly, postulante pour représenter Macron aux législatives !


J’ai récemment fait observer, dans mes billets précédents, que de sérieuses dissensions, tant sur la conduite par Didier Mouly de sa majorité municipale que sur l’opportunité de réaliser une salle multimodale aux lourdes conséquences financières et environnementales – je renvoie mes lecteurs aux billets consacrés à ce sujet en taguant sur « salle multimodale » – ; et que conséquemment de sérieuses fractures ne manqueraient pas d’apparaître dans son groupe. La mi-mandat étant classiquement le bon moment pour leurs expressions : nous y sommes !  Et puis s’ajoute à ces circonstances le désir de certains élus de Nouveau Narbonne, d’affirmer publiquement leur choix pour les prochaines élections :  la présidentielle et les législatives. Ce qui est le cas de Marie-Noëlle Garbay, l’adjointe de Didier Mouly, qui a rejoint le mouvement d’Emmanuel Macron et déposé son dossier de candidature, pour en recevoir l’investiture et se présenter sur la deuxième circonscription¹. Avec, pour conséquence, le retrait, exigé par D.Mouly, de sa délégation, par démission, au mieux… Une stricte application de la charte de Nouveau Narbonne par son patron, qu’il ignore superbement quand lui-même se permet de soutenir par voie de presse la candidate socialiste sortante… Le plus surprenant  est que personne dans ce groupe ne relève et ne conteste ce « fait du prince ». Ce soir, le conseil municipal se réunit pour délibérer sur les aspects budgétaires de l’année 2017, après que le choix du groupement pour le marché de la salle multimodale eut été reporté – tiens donc !  Il risque d’être agité, en surface comme en profondeur… Bref ! ça bouge et tangue dans le landerneau narbonnais. Et mon petit doigt me dit que le reste de ce mandat, pour sa majorité municipale, ne sera  pas un petit fleuve, contrairement à la paisible Robine, tranquille…

¹Alain Perea, David Granel et Sébastien Pinet ont aussi envoyé le leur…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Quentin Laurent

    |

    Cher Monsieur, je suis totalement d’accord vos propos. Cette majorité municipale n’a pas vraiment de ligne politique, rappelons nous de la tentative d’un des adjoints de la ville pour obtenir l’investiture auprès du parti Les Républicains il y a quelques mois de cela. Il y avait eu également l’épisode concernant Monsieur Oritt pour les Régionales et maintenant celui-ci. C’est assez attristant à l’heure ou la classe politique fait face à une impopularité sans précédent, que de procéder à de telles divisions au sein des mêmes listes et ce à des fins personnelles. Prôner l’indépendance d’une liste locale, c’était l’essence de Nouveau Narbonne. Je pense que ces multiples revers de veste ne contribuent à qu’à entrainer un certain dégout de l’opinion publique tant la politique politicienne et les stratégies prennent le pas sur la fonction, l’étique et la tenue des engagements devant les citoyens.

    Reply

  • Lautent

    |

    Pauvre nouveau narbonne. Les rats quittent le navire. Elle a bien raison marie noel (le « rois » mouly) est un incapable. Félicitation

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la République !

Philippe Saurel, en "Roi modeste" de la Métropole, se voit déjà Ministre de l'Intérieur de la Républ

Hier, en début de soirée, au journal « régional » de FR3, courte séquence avec en vedette Philippe Saurel. Il prenait son « petit déjeuner » organisé par la lettre M, en compagnie de 150 chefs[Lire la suite]
Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, n[Lire la suite]