Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Des vœux municipaux et fiscaux guidés par le cœur, vraiment ?

mouly-1

 
 

J’ai reçu hier matin une touchante carte de voeux de Didier Mouly dans laquelle, après m’avoir chaleureusement et fautivement rappelé que « nos actions en tant qu’élus », comme les miennes, « en tant que citoyens » – fautivement car lui seul s’adresse à ma personne –  étaient « guidées par le coeur », m’adresse en pièce jointe un courrier  dans lequel il me fait part, tout aussi affectueusement,  de son « indignation » après que j’eus  «sans doute constaté une forte hausse de mon imposition locale 2016 dans laquelle la Ville de Narbonne n’a pas le moindre degré de responsabilité». Distrait et rêveur, mais attentif et sérieux s’agissant de ces prélèvements opérés sur les revenus de mon travail – passé en la circonstance puisque jouissant d’une retraite justement méritée (à mon dire et celui de ceux qui partagent, de près ou de loin, mon foyer) – sans mon consentement par des élus souvent dispendieux,  j’ai promptement puisé dans mes archives pour en extraire ma douloureuse correspondance fiscale afin de m’assurer de l’authenticité des informations contenues dans cette agressive alerte municipale accusant l’État et le Grand Narbonne de s’en mettre  vulgairement plein les poches. Pour heureusement constater, avis d’imposition à l’appui, que les taux d’imposition 2016 de la taxe d’habitation et des taxes foncières de l’Agglo étaient rigoureusement les mêmes que ceux de l’année 2015, comme pour la Ville, et que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères du Grand Narbonne avait subi une variation de  +1, 12 % inférieure à celle de la taxe foncière municipale. Cela dit ne concernant que ma situation individuelle, évidemment, mais qui montre bien l’absurdité d’une « communication » sur un sujet aussi sensible s’adressant à tous les contribuables narbonnais, les ménages exonérés d’impôts compris, à partir d’un exemple particulier d’imposition  manifestement choisi pour ses variations en valeur politiquement édifiantes : + 129 %, +39,91 %, notamment. Je remarque , en outre, dans cette lettre et sa conclusion, une contre vérité manifeste s’agissant de l’évolution des taux d’imposition votés par la majorité municipale. Loin d’avoir baissé, comme cela est en effet affirmé, ils ont été maintenus ; ce qui suffisait à positivement relever…  Je profite enfin et aussi de cette occasion pour, en retour, présenter mes meilleurs voeux à Didier Mouly et à son équipe en espérant qu’en 2017 leurs actions seront guidées par la raison… Quant au cœur, comme tout le monde sait, soumis à toutes les passions, il a des raisons souvent inavouables…

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse

    |

    Les pourcentages n’ont qu’une signification relative. Mieux vaut s’exprimer en langage compris de tous. C’est ce que j’explique sur FB ;ce ne sont pas moins de 12 millions d’euros gaspillés par NN . Il faut savoir faire face à la réalité. La sincérité des voeux de Didier Mouly me parait douteuse en tous cas maladroite.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]
Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

Élection d'Alain Perea à l'Assemblée Nationale et ses conséquences au Grand Narbonne, et ailleurs !

  Alain Perea, élu député, libère donc ses mandats de maire de Villedaigne et de Vice-Président du Grand Narbonne. Question ! quelle sera la proposition que présentera Jacques Bascou au [Lire la suite]
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : "Mon bureau, c'est le terrain" ! Quésaco ?

        Madame Delga ne rate pas une occasion, lors de ses déplacements en région, pour affirmer avec autorité que son "bureau, c'est le terrain" (1). Une expression [Lire la suite]